Brandon Tanev (13) est félicité par son coéquipier après avoir marqué l'un des six buts des Jets.

Les Jets reviennent dans la série

SAINT-LOUIS — Patrik Laine et Dustin Byfuglien ont tous les deux amassé un but et une mention d’aide et les Jets de Winnipeg sont revenus dans la série grâce à une victoire de 6-3 contre les Blues de St. Louis, dimanche soir.

Laine a donné les devants aux Jets en deuxième période, touchant la cible au moins une fois pendant les trois affrontements de cette série, maintenant menée 2-1 par les Blues. Laine avait d’ailleurs marqué cinq buts dans un match contre les Blues, le 24 novembre 2018.

«Nous avons gardé notre concentration et nous avons essayé de simplifier les choses, a indiqué Laine. Nous avons eu notre élan et nous avons tenté de garder le pied sur l’accélérateur pendant toute la durée de la partie.»

Le quatrième duel aura lieu mardi soir, au Enterprise Center de St. Louis.

Kyle Connor a enfilé l’aiguille à deux reprises pour les Jets. Kevin Hayes et Brandon Tanev ont trouvé le fond du filet une fois alors qu’Andrew Copp s’est fait complice de deux buts des siens.

«Nous avions joué de la bonne façon lors des deux premiers matchs. C’était bien d’avoir la contribution de tous les joueurs, ce soir, a mentionné Connor. Nous nous approchons du jeu que nous voulons jouer et c’est très dangereux.»

Connor Hellebuyck a connu un autre match en dents de scie, après avoir alloué quatre buts en 32 lancers au terme de la deuxième partie, mais il a effectué 26 arrêts pendant que son attaque remplissait le filet adverse.

David Perron, Vladimir Tarasenko et Alex Steen ont répliqué pour la troupe de St. Louis, qui disputait un premier match éliminatoire devant ses partisans depuis 2017. Alex Pietrangelo a récolté deux assistances dans la défaite.

Le gardien recrue Jordan Binnington avait été étincelant dans les deux victoires des Blues, mais il a cédé six fois en 29 tirs. Il n’a toutefois pas toujours eu l’aide de sa défensive, dimanche.

«Nous n’avons pas joué notre style ce soir, a laissé entendre Tarasenko. Ce n’était pas notre meilleur match. C’est notre faute et nous allons nous y attarder demain.»

Binnington a cependant amorcé le match en force, repoussant les tirs de Bryan Little et Mathieu Perreault de façon spectaculaire dès les premières minutes de jeu. Le gardien des Blues a même aidé sa propre cause en amassant une aide sur le but de Perron, qui s’est servi de Byfuglien comme écran pour loger le disque dans le haut du filet.

Les Jets ont toutefois ouvert les valves au deuxième engagement. Hayes a surpris Binnington d’un tir de la pointe et Laine a été oublié dans l’enclave avant de faire scintiller la lumière rouge. Connor a inscrit le troisième but des siens grâce à un violent tir des poignets en avantage numérique. Les trois filets ont été marqués dans un intervalle d’un peu plus de quatre minutes.

«Ce n’était qu’une question de temps, a dit Hayes. C’est un début.»

Au dernier tiers, Tarasenko a lui aussi profité d’une supériorité numérique pour noircir la feuille de pointage pour une première fois dans cette série. Son lancer des poignets n’a donné aucune chance à Hellebuyck, qui devait également négocier avec une glissade du défenseur Ben Chiarot.

Quelques minutes plus tard, Tanev a redonné une priorité de deux buts à son équipe lorsqu’il a complété une superbe passe transversale de Copp. Byfuglien a ensuite envoyé la rondelle sur le casque de Binnington et celle-ci s’est retrouvée au fond de la cage, mettant le match hors de portée des Blues.

«Évidemment, notre équipe ne se ressemblait pas ce soir, a exprimé Perron. Nous ne sommes pas heureux de notre effort. Nous devons toutefois leur donner du crédit.»