Les Jets de Winnipeg n’ont laissé aucune chance au Wild du Minnesota, inscrivant quatre buts en première période, en route vers un gain de 5-0. Les hommes de Paul Maurice passent au deuxième tour des séries de la LNH pour la première fois depuis le retour du club au Manitoba, en 2011.

Les Jets passent, les Flyers survivent

WINNIPEG — Les Jets ont pris leur envol pour la deuxième ronde des séries dès la 31e seconde de jeu lorsqu’ils ont culbuté le Wild du Minnesota 5-0, vendredi.

Les Jets, qui remportent la série 4-1, participeront aux demi-finales d’association pour une première fois depuis le retour du club à Winnipeg, en 2011. 

Jacob Trouba a amorcé une poussée de quatre buts des siens en première période en touchant la cible après seulement 31 secondes de jeu. Devan Dubnyk a cédé quatre fois sur 10 tirs en 11:59 de jeu. Alex Stalock a pris la relève et a accordé un but sur 16 tirs, mais le mal était fait.

Mark Scheifele a récolté un but et une aide tandis que Bryan Little, Brandon Tanev et Joel Armia ont aussi marqué pour les Jets. Connor Hellebuyck a repoussé 30 tirs et pour inscrire un deuxième blanchissage d’affilée.

Couturier joue les héros

À Pittsburgh, Sean Couturier a joué les héros à son retour au jeu dans une victoire de 4-2 en brisant l’égalité avec 1:15 à faire en troisième période, ce qui a permis aux Flyers de Philadelphie d’éviter l’élimination contre les Penguins, vendredi à Pittsburgh.

Couturier avait raté le quatrième match de la série en raison d’une blessure subie à l’entraînement lors d’une collision avec son coéquipier Radko Gudas. «Je pense que la rondelle a peut-être dévié sur un de leurs joueurs», a dit Couturier au sujet de son long lancer qui a surpris Murray. «C’est un bond chanceux, mais nous allons le prendre.»

Michal Neuvirth a aussi eu son gros mot à dire dans la victoire des Flyers en frustrant Sidney Crosby dans la dernière minute de jeu avant que Matt Read ne marque un but d’assurance dans un filet désert avec 18 secondes à écouler. Auteur de 30 arrêts, le gardien tchèque de 30 ans avait obtenu le départ — son premier en séries en près de deux ans — à la place de Brian Elliott, qui avait concédé 14 buts en quatre rencontres depuis le début de la série.

«J’aime jouer en séries, faire face à cette pression», a dit Neuvirth, dont le dernier départ remontait au 16 février. «Mais ce n’est qu’un match et nous sommes ici pour gagner des matchs de hockey. Nous devons maintenant gagner le suivant.»

Valtteri Filppula, en désavantage numérique, et Claude Giroux ont aussi touché la cible pour les Flyers. Bryan Rust et Jake Guentzel ont fait mouche pour les Penguins, tandis que Murray cédait 3 fois sur 24 tirs.

Les Penguins, qui mènent la série 3-2, auront une deuxième chance de mettre fin à la série dimanche (15h), à Philadelphie. «Nous devons continuer à nous battre et garder la même mentalité», a dit Couturier. «C’était un match à l’étranger. Nous n’avons pas tenté de trop en faire. Nous avons joué du hockey hermétique et nous avons trouvé un moyen de gagner.»