Filip Forsberg a marqué deux buts spectaculaires, lundi, dont celui-ci en troisième période où il a lancé après avoir passé son bâton entre ses jambes.

Les Jets devront freiner Forsberg

NASHVILLE — S’ils veulent poursuivent leur aventure éliminatoire au-delà de jeudi, les Jets devront empêcher à tout prix Filip Forsberg de donner son spectacle, lui qui a marqué deux buts spectaculaires lundi pour forcer la tenu du septième match.

Sur son premier filet, le Suédois de 23 ans s’est rendu au banc pour obtenir un nouveau bâton, puis il a récupéré le disque pour s’échapper et donner les devants 2-0 aux Predators. Son deuxième but était tout aussi spectaculaire, alors qu’il a marqué en passant son bâton entre ses jambes.

Ce n’était pas la première fois depuis le début des séries que Forsberg s’illustrait de la sorte, au point où le gardien Pekka Rinne n’arrive pas à trancher lorsqu’on lui demande quel est le plus beau but inscrit par son coéquipier. «Je crois que depuis le début des séries, il a déjà marqué trois ou quatre buts incroyables; c’est donc très difficile de choisir. J’adore le voir jouer. »

Forsberg, qui a mené les Predators avec 64 points en saison régulière, a déjà établi ce printemps le record d’équipe pour le nombre de points lors des séries, avec 15, dont 7 buts. 

Lorsqu’on consulte les reprises de ces buts, on se rend compte que Forsberg semble très confortable lorsque vient le temps de passer la rondelle entre ses jambes ou entre celles des défenseurs adverses, ou lorsqu’il jongle avec la rondelle sur son bâton. L’ailier de 6’1’’ et de 205 livres affirme simplement que ces prouesses sont le résultat de beaucoup de travail. 

«Ce talent ne m’est pas venu de manière naturelle. Ça prend de la pratique et encore de la pratique», avoue Forsberg. «Je prends le temps de faire ces petits tours de passe-passe à l’entraînement. Tant mieux si, ensuite, j’ai le temps et l’espace sur la glace pour reproduire ces gestes lors d’un match.»

Bref, si certains joueurs ne se fient uniquement qu’à leur talent inné, Forsberg souligne que ce n’est pas son cas et qu’il a travaillé fort pour se transformer en bon marqueur, et ce, depuis son enfance, alors qu’il développait ses aptitudes sur une rampe construite par son père, et aussi en jouant pendant de nombreuses heures au hockey dans la rue.

Le joueur de centre Nick Bonino, qui a remporté deux fois avec la Coupe Stanley à Pittsburgh avec Sidney Crosby et Evgeni Malkin, en a donc vu d’autres, mais il a appris à apprécier pleinement le talent de son coéquipier pendant sa première saison passée à Nashville. «Il est très habile. Il est un des joueurs les plus habiles au maniement de bâton avec lequel j’ai eu la chance de jouer», confie le vétéran de 30 ans.

Pas de momentum

Dans leur histoire, les Jets n’ont pas encore remporté de série de deuxième tour. L’occasion était belle lundi, à Winnipeg, mais Nashville a remporté le match 4-0. «C’est frustrant», a reconnu l’entraîneur Paul Maurice. «C’était vraiment à notre portée. Ils ont été bons à l’étranger, mais nous aussi. Ça va barder dans le septième match.»

Même si le match est disputé à Nashville, le défenseur P.K. Subban estime que les siens vont devoir jouer comme s’ils étaient en territoire ennemi. «Nous ne pouvons pas nous permettre que nos émotions soient trop dictées par la foule, a dit le défenseur, qui a disputé quatre matchs numéro 7 en carrière. «Si nous restons solides en défense, j’aime bien nos chances.»

Jusqu’ici, aucune équipe n’a signé deux gains de suite, chaque club ayant un dossier de 1-2 à la maison.

«Plusieurs anticipaient cet affrontement», a dit Paul Stastny. «Tout le monde s’attendait à toute une bataille, et c’est exactement ce qui se passe. Le momentum est temporaire», a ajouté le joueur de centre des Jets à propos de la série en général. «Les relâchements vous font réaliser que ce n’est jamais facile. Nous allons en tirer une leçon. Ça va nous faire grandir.»

«Nous avons connu de très bons matchs à l’étranger», a noté son coéquipier Patrik Laine. «Il nous en faut un de plus.»  Avec La Presse canadienne