L'attaquant des Jets Bryan Little (18) s'attend à une série corsée et serrée contre les Predators. Ce duel de deuxième tour débutera vendredi à Nashville.

Les Jets, des négligés affamés

WINNIPEG — Bryan Little voit les Jets comme des négligés affamés, à l’approche de la série de deuxième tour contre les Predators.

Le vétéran croit que Winnipeg et Nashville se ressemblent dans bien des aspects, avec un léger avantage pour le groupe du Tennessee. Les Predators ont dominé la LNH avec 117 points, trois de plus que les Jets, en plus d’avoir été finalistes dans l’Ouest en 2017.

«Ça va être corsé et très serré, et je pense que ça rend la série très attendue, a dit Little. Nous y voyons un très beau défi. Rien ne nous plairait plus que de les surprendre.»

La série débutera vendredi soir (20h), au Bridgestone Arena. Nashville a eu le dessus 3-1-1 en saison régulière face aux Jets.

Les Predators ont été battus en six matchs en finale par les Penguins de Pittsburgh, la saison dernière. Ils étaient la moins bien classée des équipes en séries dans l’Ouest. Les Predators ont écarté l’Avalanche en six matches au premier tour, tandis que les Jets ont vaincu le Wild du Minnesota en cinq rencontres.

«Ils ont cheminé longtemps en séries l’an dernier, mais si nous gardons notre élan, la série va être excitante», fait valoir l’ailier Nikolaj Ehlers, des Jets.

Le club manitobain a remporté une première série depuis leur retour à Winnipeg lors de la saison 2011-2012. À la seule présence précédente, en 2015, les Ducks d’Anaheim avaient balayé les Jets en première ronde.

Les Predators ont eu une fiche de 53-18-11, les Jets de 52-20-10. Les Jets ont marqué 277 fois, 10 buts de plus que Nashville. Ils en ont alloué 211, sept de moins que l’équipe de P.K. Subban.

«Ils ont beaucoup de talent et de vitesse, en plus d’avoir de bons gabarits, a dit Subban, auteur de 59 points en saison régulière, et de trois passes contre le Colorado. C’est la recette du succès au hockey.»

Deux finalistes au Vézina

Les gardiens Connor Hellebuyck (Winnipeg) et Pekka Rinne (Nashville) sont tous deux finalistes à l’obtention du trophée Vézina. Ils ont signé 44 et 42 gains, avec des moyennes de 2,36 et 2,31. «Il y a de bons gardiens de chaque côté, a dit l’entraîneur des Predators, Peter Laviolette. Je ne sais pas quelle allure va prendre la série.»

Le capitaine Blake Wheeler a mené les Jets avec 91 points, dont 23 buts. Patrik Laine a dominé avec 44 filets, incluant 20 en avantage numérique. Laine ne s’est pas entraîné mercredi et il a quitté hâtivement lors des deux séances précédentes, mais les Jets maintiennent que le jeune Finlandais va bien.

Filip Forsberg a mené les Predators avec 64 points en saison régulière. Leur meilleur buteur a été Viktor Arvidsson, qui a fait mouche 29 fois.