Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Kyle Palmieri des Islanders célèbre son but au grand dam de Matt Grzelcyk des Bruins.
Kyle Palmieri des Islanders célèbre son but au grand dam de Matt Grzelcyk des Bruins.

Les Islanders éliminent les Bruins [VIDÉO]

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Les Islanders de New York ont connu une autre bonne deuxième période et ils ont été transportés par la foule survoltée du Nassau Coliseum pour passer au tour suivant.

Brock Nelson a touché la cible à deux reprises et les Islanders ont vaincu les Bruins de Boston 6-2, mercredi soir, pour accéder au carré d’as des séries de la Coupe Stanley.

«C’était extraordinaire, a mentionné Nelson. L’aréna vibrait ce soir. Les partisans nous donnent de l’énergie et l’équipe a très bien joué. C’était un match important et tout le monde a fourni un très bon effort.»

Travis Zajac, Kyle Palmieri ont ajouté un but pour les hommes de Barry Trotz alors que Cal Clutterbuck et Ryan Pulock ont complété le pointage dans un filet désert. Josh Bailey et Jean-Gabriel Pageau ont tous les deux récolté deux mentions d’assistance.

Semyon Varlamov avait fait face à une moyenne de 39 lancers en quatre départs dans cette série, mais il a été moins occupé lors du sixième duel. Le gardien russe a repoussé 23 tirs pour les Islanders, qui ont signé une troisième victoire de suite.

«Tu as besoin de tout le monde pour battre une équipe comme ça, a indiqué Bailey. De haut en bas dans la formation, tout le monde a contribué et a joué de la façon nécessaire pour gagner. Je suis heureux que nous passions à une autre étape.»

La formation new-yorkaise a remporté cette série en six matchs et elle a atteint le carré d’as pour une deuxième saison consécutive.

Les Islanders croiseront maintenant le fer avec le Lightning de Tampa Bay, qui vient d’éliminer les Hurricanes de la Caroline en cinq parties.

L’an dernier, dans l’environnement protégé à Edmonton, le Lightning avait battu les Islanders en six matchs pour passer en finale de la Coupe Stanley.

«Nous avons le sentiment qu’il reste du travail à accomplir, a ajouté Bailey. Nous allons en profiter ce soir et nous serons prêts.»

Brad Marchand a profité d’un avantage numérique pour inscrire les deux buts des Bruins, qui ont perdu en deuxième ronde pour une deuxième année consécutive après avoir atteint la finale de la Coupe Stanley en 2019.

Dans ce qui pourrait être son dernier match dans l’uniforme des Bruins, Tuukka Rask a cédé quatre fois en 27 tirs. Rask est joueur autonome sans compensation cet été.

«C’est une bonne équipe défensive, a dit l’entraîneur-chef des Bruins, Bruce Cassidy. Ils ont mieux géré la rondelle que nous. Nous n’avons pas eu d’occasions de marquer gratuites. Ils ne se battent pas eux-mêmes.»

Le pointage était de 1-1 après 20 minutes, mais les Islanders ont explosé avec trois buts en deuxième période, leur meilleure dans cette série. Ils avaient dominé les Bruins 8-3 au chapitre des buts au deuxième engagement lors des cinq premiers affrontements.

Moins d’une minute après que Varlamov eut réalisé un bel arrêt de la jambière aux dépens de Patrice Bergeron, Nelson a soutiré la rondelle à Matt Grzelcyk et il s’est amené en échappée. L’attaquant des Islanders a déjoué Rask dans le haut du filet.

Varlamov s’est signalé deux autres fois, face à Chris Wagner et Charlie Coyle, et ses coéquipiers l’ont récompensé en accentuant leur avance.

Josh Bailey a intercepté une passe de Rask et il a glissé la rondelle à Nelson. Ce dernier a une fois de plus trompé la vigilance du gardien des Bruins pour récolter son sixième but des présentes séries.

Les Islanders ont poursuivi leur domination alors qu’il restait 3:53 à écouler au deuxième vingt. Le tir de la pointe d’Adam Pelech a été bloqué pas Rask, mais Palmieri s’est emparé du retour et il a fait mouche pour porter un dur coup aux Bruins.

«Ils ont trouvé des façons de gagner. Il faut leur donner du crédit, a insisté Cassidy. Ils ont été plus opportunistes que nous.»

La troupe de Boston a réduit l’écart alors qu’elle évoluait avec un homme en plus, à 5:38 du dernier tiers. Marchand a travaillé près du filet et il a ramené la rondelle sur son revers avant de la glisser derrière la ligne rouge.

Les Islanders ont cependant resserré le jeu en défensive et les Bruins n’ont décoché que cinq tirs en troisième période. Clutterbuck et Pulock ont fermé les livres à 11 secondes d’intervalle.