Justin Verlander sera le partant pour des Astros de Houston dans le premier match face aux Indians de Cleveland.

Les Indians peuvent-ils freiner les champions?

MONTRÉAL — Les Indians de Cleveland ont été les premiers à être sacrés champions de division dans la Ligue américaine. Pourtant, ils ont la moins bonne fiche des équipes participant aux séries dans l’Américaine. Les troupiers de Terry Francona, qui ont joué dans la division la plus faible du baseball majeur cette saison, ont-ils ce qu’il faut pour venir à bout des Astros de Houston et de leurs 103 victoires, un record d’équipe?

Pourtant, sur papier, les deux équipes sont nez à nez, si les Indians ont eu le dessus dans toutes les principales statistiques offensives, les Astros ont dominé leurs adversaires au monticule. La série de sept matchs entre les deux clubs cette saison s’est d’ailleurs soldée seulement 4-3 en faveur des Texans.

Les champions en titre de la Série mondiale amorceront par contre les matchs éliminatoires en pleine santé. Ils présenteront un redoutable rôle offensif avec Jose Altuve, Carlos Correa, Josh Reddick, George Springer, Brian McCann et Alex Bregman, candidat au joueur par excellence dans l’Américaine.

Les Indians ne sont pas en reste de ce côté, avec trois frappeurs de 32 circuits ou plus au sein de leur formation, dont le redoutable Francisco Lindor comme premier frappeur. Il a frappé 38 longues balles, produit 92 points en plus d’en marquer 110 lui-même. Il est secondé par Edwin Encarnacion (32 circuits, 107 pp) et Jose Ramirez (39 circuits, 106 pp).

Francona pourra également compter sur un certain Josh Donaldson, obtenu pour presque rien des Blue Jays de Toronto en août. Il n’a obtenu que 50 présences au bâton depuis son arrivée en Ohio, mais il a maintenu une moyenne au bâton de ,280 avec trois circuits, trois doubles et sept points produits.

Rotation épeurante

C’est probablement au monticule que la différence sera la plus marquée. Francona a déjà désigné l’excellent Corey Kluber (20-7, mpm de 2,89) pour amorcer le premier match, vendredi (14h). Il devrait être suivi dans la rotation par Mike Clevinger et Carlos Carrasco (17-10, mpm 3,38), qui vient de connaître une autre excellente campagne avec 231 retraits sur des prises, un sommet chez les Indians.

La rotation des Astros a par contre de quoi faire frémir. Justin Verlander a retiré près de 300 frappeurs sur des prises et a conservé une mpm de 2,52. Dans une courte série, la possibilité de pouvoir déléguer Verlander deux fois au monticule procure un net avantage aux Astros.

Gerrit Cole a aussi cédé moins de trois points par neuf manches lancées (2,88) en plus d’obtenir 276 retraits sur des prises en 200 manches. Charlie Morton (15-3) a aussi retiré 201 frappeurs au bâton en seulement 167 manches lancées. Plusieurs estiment que Dallas Keuchel a connu une saison ordinaire en raison de sa fiche de 12-11. Au moment où l’on se parle, il se pourrait fort bien qu’A.J. Hinch ne l’utilise que comme releveur dans cette première série!  La Presse canadienne