L’entraîneur-chef Patrick Roy n’avait rien à reprocher au gardien Anthony Morrone, qui a été bombardé de 39 lancers et n’a cédé que trois fois.

Les Huskies blanchissent de nouveau les Remparts

Encore une fois, les Remparts de Québec ont trouvé le gardien Zachary Émond sur leur chemin, mardi soir à Rouyn-Noranda, où ils se sont inclinés 4-0 face aux Huskies.

Émond, qui a repoussé 32 lancers, complétait ainsi son deuxième blanchissage de la saison contre les Diables rouges. «Émond a été très bon, il a fait de bons arrêts qui nous ont empêchés de reprendre un peu de vie», a déclaré l’entraîneur-chef Patrick Roy, au téléphone.

«De plus, nous n’avons pas un club à maturité comme Rouyn-Noranda. Les Huskies ont probablement la meilleure équipe du circuit et sont beaucoup plus expérimentés que nous à l’attaque», a ajouté Roy au sujet des détenteurs du premier rang au classement général. 

Vincent Marleau avait ouvert le pointage en première lors d’un avantage numérique, quelques secondes après un but refusé à Rafaël Harvey-Pinard. En deuxième, les revirements ont coûté cher à la troupe de Roy.

Jakub Lauko a d’abord battu Anthony Morrone en complétant un superbe jeu d’Alex Beaucage après un revirement en zone neutre. En fin de période, c’était au tour de Peter Abbandonato de couper une sortie de zone pour ensuite utiliser un défenseur comme écran pour ajouter un autre filet du côté des Huskies. Lauko a inscrit son deuxième du match dans un filet désert à 14:08 de la troisième.

«Moi, je suis content de la performance de l’équipe. Les gars ont livré un bon effort. On a manqué d’opportunisme au niveau offensif, mais les gars n’ont jamais arrêté de travailler», a commenté Roy.

Même si deux buts sont le résultat de revirements, il refuse de pointer cet aspect du jeu dans la défaite des siens. «Ce sont davantage les chances de marquer sur lesquelles on n’a pas été capables de capitaliser qui expliquent la défaite. Ce que je retiens, moi, c’est qu’on n’a pas abandonné, qu’on a continué et qu’on a eu nos moments.»

Bérubé-Jalbert dans la mêlée

Roy n’avait également rien à reprocher à son cerbère Anthony Morrone, qui a été bombardé de 39 lancers et n’a cédé que trois fois. 

«Anthony a été bon, et si je l’ai remplacé par Marc-Antoine Bérubé-­Jalbert en fin de match, c’était davantage par mesure de sécurité. Il n’est pas blessé, mais je ne voulais pas prendre de chance non plus alors que ça ne donnait plus rien.»

Bérubé-Jalbert n’avait pas été envoyé dans la mêlée en situation de match depuis son rappel des Braves de Valleyfield à la suite de la blessure du gardien numéro un Dereck Baribeau. «C’était aussi une occasion de voir Marc-Antoine à l’œuvre et il a aussi fait quelques bons arrêts», a commenté Roy à propos des cinq premières minutes du jeune gardien dans la LHJMQ.

Retour de Robidoux

Mercredi, les Remparts seront à Val-d’Or pour y affronter les Foreurs. Ce match marquera le retour attendu de l’attaquant Mikaël Robidoux, qui avait écopé une suspension de 15 matchs pour un coup de coude donné à Xavier Simoneau des Voltigeurs de Drummondville.

Roy a l’intention de fonctionner à quatre trios avec le retour au jeu de son numéro 18, ce qui signifie que c’est l’un des jeunes défenseurs de l’équipe qui sera retiré de l’alignement pour lui faire une place. 

L’entraîneur-chef décidera qui écopera après l’entraînement matinal de mercredi.