Le capitaine Justin Williams a donné la victoire aux siens quand il a déjoué le gardien des Islanders Robin Lehner en troisième période, un but qui portait alors la marque à 3 à 2 pour les Hurricanes.

Les Hurricanes poussent les Islanders au bord du gouffre

RALEIGH — Les Islanders de New York cuvée 2018-2019 auront sans doute envie de communiquer avec Denis Potvin ou Glenn Resch par exemple, qui pourraient leur expliquer comment l’édition de 1974-1975 a réussi un exploit réalisé seulement trois autres fois dans l’histoire de la Ligue nationale de hockey.

Les Hurricanes de la Caroline ont poussé les Islanders au bord de l’élimination grâce à une victoire de 5-2 lors du troisième match de leur série de deuxième tour, mercredi soir au PNC Arena.

Qualifiés dans les séries pour la première fois en 10 ans, les Hurricanes ne sont plus qu’à une victoire d’une participation à la finale de l’Association de l’Est. C’est seulement la deuxième fois depuis leur déménagement en Caroline du Nord, en 1997, qu’ils gagnent les trois premières parties d’une série.

Le capitaine Justin Williams a marqué le filet victorieux au milieu de la troisième période, après que Sebastian Aho eut habilement rabattu au vol une tentative de dégagement du gardien Robin Lehner derrière le filet des Islanders.

Aho a alors récupéré la rondelle et l’a refilée vers Williams qui arrivait en trombe vers le filet de Lehner. Williams a inscrit son deuxième but des séries à l’aide d’un tir dans la partie supérieure gauche.

«Chaque fois que nous envoyons la rondelle profondément en zone adverse, de bonnes choses vont arriver», a déclaré Aho.

Les Islanders ont été incapables de retirer Lehner au profit d’un sixième attaquant jusqu’à ce qu’il ne reste environ que 90 secondes au cadran. Teuvo Teravainen (5e), avec son deuxième du match, et Aho (3e) ont profité de l’absence de Lehner pendant la dernière minute de la troisième période pour concrétiser la victoire.

Le défenseur Justin Faulk, en deuxième période, a complété pour les Hurricanes qui ont obtenu 38 tirs en direction du filet des Islanders. Aho a ajouté une aide pendant que Jaccob Slavin récoltait deux aides.

La réplique des hommes de Barry Trotz est venue de Devon Toews, au premier vingt, et de Josh Bailey, en deuxième période. Les Islanders ont terminé le match avec 30 tirs vers Curtis McElhinney qui, à l’âge de 35 ans et 343 jours, est devenu le plus vieux gardien dans l’histoire de la LNH à effectuer son premier départ en carrière lors d’un match des séries éliminatoires.

Cinq victoires de suite

Depuis leur revers de 6-0 à Washington lors du cinquième match du premier tour, les Hurricanes ont gagné cinq matchs de suite contre les deux meilleures équipes de la section Métropolitaine.

Ils auront l’occasion de compléter le balayage vendredi soir devant leurs partisans.

«La partie suivante est toujours la plus difficile, a noté l’entraîneur-chef Rod Brind’Amour. Ils n’abandonneront pas. Nous le savons. Ces matchs ont tous été serrés. Essentiellement, ils se sont terminés par la marge d’un but. Et ce sera la même chose vendredi.»

De leur côté, les Islanders tenteront de profiter de ce match pour donner le coup d’envoi à un exploit réalisé seulement par seulement quatre équipes dans l’histoire de la LNH, soit de gagner une série après avoir concédé les trois premières parties.

Les Islanders sont l’une de ces équipes, après avoir fait le coup aux Penguins de Pittsburgh en quarts de finale, en 1975.

«La montagne est haute, mais nous nous sommes accrochés plusieurs fois cette année lorsque les gens doutaient de nous, a déclaré Trotz. Donc, nous allons devoir nous accrocher. [...] Il nous faut mériter le droit de continuer de jouer. C’est tout. Il n’y a pas de lendemain.»

Les Maple Leafs de Toronto, lors de la finale de 1942 contre les Red Wings de Detroit, les Flyers de Philadelphie, en 2010, face aux Bruins de Boston, et les Kings de Los Angeles, en 2014, aux dépens des Sharks de San Jose, sont les autres.