Serge Arsenault, à Québec, mardi

Les Grands Prix «sécurisés», mais pas de contrats signés

Les Grands Prix de Québec et de Montréal sont «sécurisés» pour 10 ans et davantage aux yeux du président Serge Arsenault, mais ça ne veut pas dire que les contrats avec les villes sont signés.
Une information erronée a circulé dans certains médias, vendredi, selon laquelle Arsenault avait trouvé un accord qui assurait la tenue des courses pour les 10 prochaines années. Une dépêche de l'Agence France-Presse inspirée d'un article du journal L'Équipe est à la source du quiproquo. Dans le texte original, Arsenault affirmait : «les Grands Prix sont sécurisés pour une décennie». La dépêche de la prestigieuse agence de presse laissait toutefois supposer la signature d'un contrat.
«Les négociations ne sont pas commencées», a répété Arsenault, vendredi. L'entente avec Québec est bonne jusqu'à l'an prochain, celle avec Montréal jusqu'en 2019. «Je ne veux pas être dans le club des mal cités. J'ai dit à mes amis journalistes européens : c'est une grande classique et ne vous en faites pas, nous serons ici dans 5 ans et 10 ans. [...] De toutes façons, j'aurai raté mon coup si dans 20, 30 ou 40 ans les Grands Prix ne sont pas encore ici», a expliqué le patron des seules épreuves de l'Union cycliste internationale (UCI) disputées en Amérique.
Bref, les propos d'Arsenault relèvent d'un souhait, voire d'une certitude de sa part. Mais pour Québec, aucune rencontre n'aura lieu avant 2018, a-t-il assuré.
Par ailleurs, l'UCI lui a demandé de retarder d'une semaine les courses de 2018, ce à quoi il s'est opposé, gagnant sa cause. En raison de la tenue de la Coupe du monde de soccer, le Tour de France sera décalé d'une semaine l'an prochain, et l'UCI voulait en faire autant avec les épreuves de Québec et de Montréal. La météo plus froide, le début des camps d'entraînement au hockey et les hôtels déjà réservés expliquent la position d'Arsenault. «Ç'a été très bien accepté, très bien compris. On a eu une bonne collaboration de l'UCI là-dessus, ils ont compris tout de suite», a-t-il indiqué.