Le portier Thomas Germain a brillé dans la victoire de son équipe en stoppant 37 des 38 tirs dirigés vers lui.

Les Gaulois résistent au Blizzard

Le Blizzard du Séminaire Saint-François (SSF) avait montré l’étendue de sa force de frappe offensive lors du quatrième match contre Saint-Hyacinthe. Mais lors du match ultime, c’est la défensive des Gaulois qui a eu le dernier mot, ces derniers l’emportant 5-1 dimanche au Complexe sportif de Saint-Augustin.

Une occasion ratée pour le Blizzard de passer à la prochaine étape des séries de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Et pourtant, ce match avait bien commencé pour l’équipe locale, alors que Vincent Gagnon a donné les devants aux siens à 9 min 49 s.

Mais les joueurs du Blizzard ont joué avec le feu en commettant quelques bévues défensives, ce qui a permis aux Gaulois de revenir dans le match avec deux buts en fin de première période.

À la fin du match, l’entraineur Frédéric Parent ne pouvait cacher sa déception après la contre-performance de son équipe.

«Ce n’est pas le dénouement espéré, mais je peux dire que Saint-Hyacinthe a très bien joué. Ils ont fait ce qu’il fallait pour contrer notre offensive. On s’attendait à ce qu’ils soient meilleurs aujourd’hui.»

Personne à blâmer

Malgré l’amertume de la défaite, l’instructeur ne pointe rien ni personne.

«On pourrait regarder chaque but et trouver des coupables. En fin de compte, on était 25 là-dedans, les 20 joueurs et cinq coachs

Les joueurs du Séminaire ont multiplié les pénalités au cours du match, mais Parent ne croit pas que cela a été un facteur déterminant dans le résultat du match. Au contraire, il félicite ses joueurs pour l’intensité qu’ils ont gardée tout au long de la partie.

La détermination du Blizzard à revenir dans le match n’a pas été suffisante pour arrêter le gardien Thomas Germain, qui a brillé dans la victoire de son équipe en stoppant 37 des 38 tirs dirigés vers lui.

En deuxième période, Saint-Hyacinthe a augmenté son avance grâce à deux autres buts (Léo St-Michel et Louis-Philippe Fontaine).

Fontaine a enfilé le dernier clou dans le cercueil du Blizzard en marquant dans un filet désert en fin de troisième.

Les Gaulois retrouveront une autre équipe de la région en quart de finale, alors qu’ils croiseront le fer avec les Chevaliers de Lévis.

Une leçon pour les joueurs

Bien que plusieurs de ses joueurs ne seront pas de retour avec le Blizzard la saison prochaine, Parent estime que ce genre de défaite peut être très enrichissante pour la suite de leur carrière.

«Ce n’est pas parce que tu pars favori que tu vas passer les rondes facilement. En séries, il faut en donner plus», explique Parent.

«L’organisation va revenir plus forte, on va grandir grâce à ça. Mais les joueurs s’en vont ailleurs, ils doivent retenir quelque chose de ça. Ils doivent apprendre à se regarder dans le miroir», ajoute-t-il.