Retiré du match après accordé 5 buts sur 19 lancers, mercredi, Brian Elliott s'est bien ressaisi, vendredi, tout comme ses coéquipiers des Flyers, alors que Philadelphie l'a emporté 5-1 pour créer l'égalité dans la série à une victoire de chaque côté.

Les Flyers se relèvent

PITTSBURGH — Fouettés par la défaite de 7-0 en ouverture de leur série contre les Penguins, Sean Couturier, Brian Elliott et les Flyers ont rebondi pour l’emporter 5-1, vendredi à Pittsburgh.

Couturier a connu une soirée de trois points (un but, deux aides), tandis qu’Elliott a repoussé 34 tirs, lui qui avait été chassé à mi-chemin du match de mercredi après avoir accordé 5 buts sur 19 lancers.

Cette première victoire en 383 jours contre les Penguins permet aux Flyers de créer l’égalité dans la série. Le troisième match aura lieu dimanche (15h) au Wells Fargo Center de Philadelphie.

Une conclusion qui a donné raison Dave Hakstol de garder son calme. L’entraîneur aurait pu paniquer. Mais, il s’est accroché à son plan. Aucun joueur retiré de la formation. Pas de changement dans les trios. Pas de changement de gardien. «Mercredi, ce n’est pas l’équipe que je connaissais, j’espère qu’on se ressaisisse», a reconnu Hasktol. «Personne ne croyait en nous dans cette série et je ne crois que pas que les gens y croient davantage même si on vient de gagner.»

«Pour tous ceux qui doutent de nous, et bien voilà ce qu’on est capable de faire», a ajouté le capitaine des Flyers, Claude Giroux.

Fin d’une longue séquence

La séquence de Matt Murray sans allouer de but, qui a débuté en finale de la Coupe Stanley l’an dernier, s’est arrêtée à 226:49, lorsque Shayne Gostisbehere l’a déjoué en avantage numérique en fin de première période. Il a terminé sa soirée avec 16 arrêts, subissant seulement sa troisième défaite en 17 matchs éliminatoires à domicile en carrière.

«C’est définitivement une bonne chose qu’on se soit inscrit au pointage en premier, surtout après ce qui s’était passé dans le dernier match», a déclaré Gostisbehere au Philadelphia Inquirer.

Travis Konecny, Andrew McDonald et Nolan Patrick ont aussi marqué pour les Flyers. 

Patric Hornqvist a inscrit le seul filet des Penguins alors qu’il restait un peu plus de cinq minutes à écouler au match. Après une performance étincelante lors du premier match, les doubles champions en titre de la Coupe Stanley ont paru très effacés, vendredi.

Le défenseur Kris Letang a passé la majorité de la deuxième période au vestiaire après avoir été frappé par Giroux, qui n’a pourtant pas été puni.

Le jeu en question est survenu pendant la septième minute de jeu en deuxième. Sidney Crosby a donné une mise en échec à Giroux près de la ligne bleue, puis ce dernier a répliqué en frappant Letang par derrière. La reprise montre que le coude droit de Giroux a atteint le défenseur des Penguins à la tête.

«Il semble l’avoir frappé à la tête», a dit Crosby au Pittsburgh Post-Gazette en parlant du geste du capitaine des Flyers. «Je suis sûr que la ligue revisera ce jeu, car je crois que c’était vraiment haut.»

***

Les Jets prennent goût à la victoire!

Quarante-huit heures après avoir savouré une première victoire en séries depuis 1999 et l’époque des Thrashers d’Atlanta, les Jets ont pris les devants 2-0 dans leur duel contre le Wild du Minnesota grâce à une victoire de 4-1, vendredi à Winnipeg. Le défenseur Tyler Myers a récolté un but et une aide dans la victoire. C’est en troisième période que le toit s’est effondré sur la tête du Wild lorsque Paul Stastny, obtenu à la date limite des transactions, Andrew Copp et Patrik Laine ont  déjoué Devan Dubnyk, qui a bloqué 39 tirs. La recrue Jack Roslovic, qui remplaçait le vétéran Mathieu Perreault, blessé, a quant à lui obtenu deux aides. Zach Parise a inscrit son deuxième but des séries lorsqu’il a fait dévier la passe de Mikko Koivu derrière Connor Hellebuyck (16 arrêts), qui a été privé de son jeu blanc alors qu’il restait 45 secondes à disputer. Les deux équipes ont rendez-vous dimanche (19h30) au Xcel Energy Center, à St. Paul.  D’après La Presse canadienne

***

Les Devils seront moins nerveux samedi

Dans le premier match de leur série contre le Lightning perdu 5-2, jeudi, les inexpérimentés Devils n’ont pas fait le poids. La nervosité a sans doute joué un rôle dans la défaite des Devils, dont la moitié des joueurs n’avaient aucune expérience éliminatoire. L’entraîneur John Hynes s’attend donc que ces joueurs redeviennent eux-mêmes dans le deuxième match de la série, samedi (15h). «Le message que l’on doit livrer aux joueurs, c’est de ne pas se laisser dominer par les hauts et les bas qui surviennent en séries. On doit donc s’assurer d’être prêts mentalement et de bien cibler les aspects dans lesquels on doit être meilleurs.»  D’après AP

***

Forsberg à l’aise contre l’Avalanche

Oui, Filip Forsberg a vu quelques fois en reprise le but spectaculaire qu’il a marqué contre l’Avalanche, jeudi soir. Sur le jeu, l’attaquant des Predators a glissé la rondelle entre ses propres jambes, avant de faire le même coup à Samuel Girard. Un but qui a bien sûr ravi le principal intéressé. «J’ai déjà réussi des feintes comme ça auparavant, mais je n’arrivais jamais à compléter en marquant. C’était vraiment un beau jeu.» Les deux buts de Forsberg en troisième période ont non seulement permis à Nashville de l’emporter 5-2 sur le Colorado dans le premier match de la série, mais ils ont confirmé que l’attaquant est définitivement à l’aise sur la patinoire contre l’Avalanche. En carrière, le Suédois de 23 ans a amassé 26 points (15 buts et 11 aides) et cinq buts gagnants en 21 matchs contre la troupe de Jared Bednar. Ce dernier croit tout de même que sa brigade défensive, privée de son leader Erik Johnson, blessé au genou, a bien contenu l’adversaire pendant la grande majorité de la rencontre. Forsberg et les Preds tenteront samedi (15h) de réaliser une première dans l’histoire de la franchise : prendre les devants 2-0 dans une série en l’emportant deux fois devant leurs partisans.  D’après AP