Lindblom, finaliste au trophée Bill-Masterton, a été diagnostiqué en décembre d'un sarcome d'Ewing, une tumeur cancéreuse qui croît dans les os ou dans les tissus autour des os.
Lindblom, finaliste au trophée Bill-Masterton, a été diagnostiqué en décembre d'un sarcome d'Ewing, une tumeur cancéreuse qui croît dans les os ou dans les tissus autour des os.

Les Flyers ont aussi une source d'inspiration, à la suite du retour de Lindblom

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Les Flyers de Philadelphie ont à leur tour une raison d'offrir une performance riche en émotions, alors que l'attaquant Oskar Lindblom, qui a vaincu une forme rare du cancer des os, était de retour à l'entraînement avec ses coéquipiers dimanche matin.

Le Canadien de Montréal a égalé sa série quart de finale de l'Association de l'Est 1-1 en écrasant les Flyers 5-0, vendredi, en l'absence de l'entraîneur-chef Claude Julien. Ce dernier se repose chez lui à Montréal, après qu'on lui a installé une endoprothèse dans une artère coronaire jeudi.

Déjà que le Tricolore devait s'attendre à voir les Flyers vouloir se racheter pour leur contre-performance de vendredi, la troupe d'Alain Vigneault a vécu un moment touchant à l'entraînement dimanche matin, à quelques heures du match no 3, devant commencer à 20 h. «Oskar a mené les étirements à la fin de l'entraînement. Il y avait beaucoup d'enthousiasme chez les joueurs. Les entraîneurs, nous avions pratiquement les larmes aux yeux, a raconté Vigneault en visioconférence. Nous savons à travers quoi il est passé et nous avons été avec lui à toutes les étapes. C'était touchant de le revoir patiner avec nous, même si ce n'était qu'un entraînement matinal un jour de match.»

Lindblom, finaliste au trophée Bill-Masterton, a été diagnostiqué en décembre d'un sarcome d'Ewing, une tumeur cancéreuse qui croît dans les os ou dans les tissus autour des os. Les Flyers ont publié une vidéo le 2 juillet dans laquelle Lindblom sonne la cloche de l'Abramson Cancer Center du Pennsylvania Hospital, ce qui signifiait qu'il avait complété ses traitements.

L'attaquant âgé de 24 ans est rentré en Suède pour voir sa famille et ses amis après avoir complété ses traitements. Il est arrivé dans la bulle torontoise de la LNH la semaine dernière et a pu reprendre l'entraînement dimanche après avoir complété une semaine de quarantaine.

«J'ai été en contact avec l'équipe pendant tout le processus qui a commencé il y a plus de six mois, a souligné Lindblom. Mes coéquipiers m'ont donné beaucoup d'énergie. C'est la plus belle chose au monde d'être de retour, de pouvoir m'entraîner et patiner comme avant avec les gars.»

Lindblom a inscrit 11 buts et 18 points en 30 matchs cette saison. Il n'y a pas d'échéanciers en place pour son retour au jeu.

Du côté du Canadien, dimanche est aussi un jour de réjouissance alors que le gardien Carey Price a célébré ses 33 ans.

Le gardien du Tricolore connaît des séries exceptionnelles jusqu'ici. En six rencontres, Price a maintenu une moyenne de 1,46 et un taux d'efficacité de ,954.

«Nous lui avons offert nos souhaits de bonne fête, mais je crois qu'il se concentre plutôt sur le match, s'est exclamé l'entraîneur-chef par intérim Kirk Muller. Il croit en notre groupe, en ce qui se passe. Il est excité. Il se concentre sur lui-même, sur sa préparation. Quand vous agissez ainsi, vous allez probablement obtenir de bons résultats. Il est vraiment dans sa bulle présentement.

«Les joueurs se nourrissent de son calme et de la confiance qu'il affiche», a ajouté Muller.

Vigneault n'a pas voulu confirmer s'il allait effectuer des changements à la formation de Flyers. Muller est prêt à toute éventualité.

«Nous savons qu'ils vont apporter des ajustements, mais nous nous concentrons sur notre groupe. Les joueurs connaissent notre plan de match. Tout le monde devra être prêt à mettre la main à la pâte dès la mise en jeu initiale», a conclu Muller.

Note aux lecteurs:  Version corrigée. Lindblom est âgé de 24 ans et non 23 ans.