Les Finlandais célèbrent leur victoire 4-3 contre la Russie en finale du Mondial junior.

Les Finlandais champions du Mondial junior

Kasperi Kapanen a permis à la Finlande de battre la Russie 4-3 en prolongation lors de la finale du Championnat du monde de hockey junior, mardi.
Kapanen a joué les héros en contournant le filet russe avant de battre le gardien Alexander Georgiev de vitesse, à 1:33 de la période supplémentaire. Aleksi Saarela a obtenu la mention d'aide sur le filet victorieux de la Finlande, qui a gagné un quatrième titre mondial, un deuxième en trois ans. «C'est le genre de but dont vous rêvez constamment, a dit Kapanen. J'imagine que les rêves peuvent se réaliser, finalement.»
Patrik Laine, Sebastian Aho et le capitaine Mikko Rantanen ont aussi touché la cible pour les Finlandais. Le gardien Kaapo Kahkonen a effectué 22 arrêts pour obtenir la victoire.
«Je suis à court de mots, a dit Rantanen. Je suis très heureux pour l'équipe et pour toute la Finlande. La foule était incroyable et tout le pays nous soutenait.»
Andrei Svetlakov a réussi un doublé pour la Russie, tandis que le capitaine Vladislav Kamenev complétait la marque. Georgiev a repoussé 25 tirs.
Les Finlandais croyaient bien avoir scellé l'issue de la rencontre lorsque Rantanen a donné les devants aux siens en avantage numérique avec 2:09 à jouer. Mais le Russe Andrei Svetlakov a provoqué la prolongation en déjouant Kahkonen avec seulement 6,5secondes à écouler au cadran, alors que Georgiev était au banc à la faveur d'un sixième attaquant.
Kamenev a été expulsé après avoir écopé d'une inconduite de partie à la suite du but de Rantanen, en fin de troisième période.
 
Les joueurs finlandais ont explosé de joie lorsque Kasperi Kapanen a inscrit le but gagnant en prolongation, permettant à la Finlande de remporter le Championnat mondial junior 2016.
Le bronze aux Américains
Anders Bjork, Matthew Tkachuk et Ryan Donato ont marqué deux buts chacun et les États-Unis ont rossé la Suède 8-3, mardi, pour décrocher la médaille de bronze.
Les États-Unis ont inscrit quatre buts en période médiane. Brock Boeser, Donato, Brandon Carlo et Bjork ont tous trouvé le fond du filet. «Nous avons joué un bon match et nous avons connu un bon tournoi dans l'ensemble, donc il faut être fier du résultat», a déclaré Bjork.
Donato et Tkachuk ont marqué les buts d'assurance au troisième engagement. «La Suède avait une si bonne équipe, et elle est étanche en défensive, a noté Donato. Si vous m'aviez dit avant la rencontre que ce serait ça le score final, j'aurais répondu : ''Aucune chance''. Mais de toute évidence nous avons très bien joué et ç'a payé», a-t-il ajouté.
Alex Nedeljkovic a repoussé 35 tirs devant le filet des États-Unis. «Je crois que nous avons connu un très bon tournoi. Nous sommes venus ici pour gagner l'or, mais malheureusement ça ne s'est pas produit, a expliqué Nedeljkovic. Le bronze, selon moi, c'est la troisième meilleure chose. C'est mieux que de rentrer les mains vides.»