Les filles du Dynamo célèbrent leur victoire.

Les filles du Dynamo championnes

Les filles du Dynamo de Québec sont championnes de la première saison de la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ) féminine. Grâce à leur victoire de samedi, 3-0, elles demeurent invaincues et sont dorénavant intouchables en tête du classement.

«Depuis le début, il n’y a pas eu de match facile», a assuré le sélectionneur Alfred Picariello, joint sur la route de retour entre Saint-Hubert et Québec. «Vrai qu’on a marqué beaucoup de buts [un différentiel de +18!] et on avait confiance en la qualité de nos effectifs dès le début, mais les autres équipes aussi comptent sur de très bonnes joueuses», estime le coach.

«Le plus dur, c’est que sachant qu’on a la maîtrise du jeu, les autres équipes ont adopté les blocs très bas et on a dû contourner ça en cours de saison. On a travaillé fort avec les filles pour ajouter d’autres cordes à notre arc», indique celui dont la troupe montre une fiche de 7-2-0 avec encore trois rencontres au calendrier.

Samedi, le Dynamo ne comptait que sur un effectif réduit de 13 joueuses pour affronter le FC Sélect Rive-Sud (2-1-7), privé des étoiles Gabrielle Carle, Evelyne Viens et de certaines vacancières. Et même si une nulle avait suffi pour le championnat, cela n’a pas empêché Mireille Patry (40e minute), Rosalie Dumont (60e) et Florence Duval (83e) de marqueur pour Québec, pendant que Marie-Joëlle Vandal récoltait le jeu blanc devant le filet.

S’il veut bien savourer un peu ce premier titre de championnes avec ses protégées, Picariello promet de «remettre les filles au travail» assez vite pour éviter un relâchement en vue des trois derniers rendez-vous de la saison. Les filles du Dynamo se produiront d’ailleurs à la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette samedi prochain, 4 août (16 h), contre Lac-Saint-Louis.

Les gars font 2-2

Du côté masculin, le Dynamo (2-5-5) est reparti de Saint-Hubert (4-3-5) avec une nulle de 2-2 et un point de classement. De prime abord satisfaisant pour une équipe qui en arrache, ce résultat n’a rien de joyeux à la lumière de l’avance de 2-0 détenue par Québec. Des buts d’Aurélien Bassement (26e) et de Camilo Saenz-Ospina (35e) plaçaient le Dynamo aux commandes, mais l’adversaire est parvenu à répliquer pour niveler la marque (45e+ et 67e).

Les victoires se font très rares pour les hommes de l’entraîneur-chef Edmond Foyé, qui n’ont pas gagné depuis leur doublé du 2 et 9 juin.