Peu importe la façon, l’entraîneur-chef Pierre-Alain Bouffard veut voir ses Faucons en séries.

Les Faucons et le Notre-Dame visent coûte que coûte les séries

Les Faucons de Lévis-Lauzon et le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy se retrouvent dans une position plutôt inconfortable en cette fin de saison en première division du football collégial. Ils partagent la septième position, la dernière donnant accès aux séries, avec deux victoires, cinq défaites et deux parties à jouer.

«Nous ne sommes pas totalement éliminés même si nous sommes actuellement huitièmes au classement en raison du différentiel», précise d’entrée de jeu Pierre-Alain Bouffard, entraîneur-­chef des Faucons, évoquant même un scénario mathématique qui pourrait être favorable à ses protégés.

«Il y a encore la possibilité d’une triple égalité avec les Titans de Limoilou [1-6] et, si c’était le cas, c’est nous qui serions septièmes parce que nous avons battu Limoilou par plus de 20 points, qu’on a perdu contre le Notre-Dame par trois points et que le Notre-Dame a perdu contre Limoilou!»

Peu importe la façon, Bouffard veut voir ses Faucons en séries. Ils ont d’ailleurs étonné en fin de semaine dernière en livrant une chaude lutte aux puissants Spartiates du Vieux-Montréal, qui ont finalement eu le meilleur 48-42. «Je suis fier de la façon dont mes joueurs sont sortis contre l’équipe de première place. C’est évident que je vise la victoire dans les deux derniers matchs contre les Phénix d’André-Grasset et les Cougars de Champlain-Lennoxville. Il y a tellement de parité que tout peut arriver.»

Nouveaux joueurs

Les Faucons reviennent de loin avec 27 nouveaux joueurs sur 50 et la perte de plusieurs joueurs de ligne offensive et de leur porteur de ballon vedette, Joanik Masse, maintenant avec le Rouge et Or.

«Au début de la saison, tout le monde disait que ça allait être dur pour notre ligne offensive parce qu’on perdait cinq partants. On s’en est bien tiré grâce entre autres à notre révélation, Jérémy Villiard, qui, à 16 ans seulement, fait déjà ouvrir l’œil d’équipes universitaires, et à l’arrivée de l’ex-Rouge et Or Carl Gourgues dans l’équipe d’entraîneurs.»

Du positif dans la défaite

Marc-André Dion, entraîneur-chef du Notre-Dame, croit lui aussi à la capacité des siens de gagner les deux prochains duels contre les Élans de Garneau et les Cheetahs de Vanier. «En fin de semaine, contre André-Grasset, on a perdu sur le dernier jeu du match, un touché sur une passe. On aurait dû gagner ce match, c’est notre faute», lance-t-il d’abord avant de préciser qu’il a tout de même trouvé du positif dans cette défaite.

«Avec quatre demis défensifs recrues, on a quand même réussi à tenir tête à un quart-arrière, Jonathan Sénécal, qui est probablement le meilleur de la ligue, et au receveur de passes Kevin Mitale qui est aussi très dangereux. Je veux donner le crédit à nos gars qui gardent le focus, restent positifs et se battent à chaque match. Le moral est bon, on a une bonne équipe et on ne cherche pas des coupables, on cherche des solutions.»