Le porteur de ballon des Faucons de Lévis-Lauzon, Joanik Masse, a été la grande vedette de la rencontre. Il a inscrit quatre touchés sur des courses de 28, 8, 5 et 54 verges.

Les Faucons envoient un message convaincant

Un changement de garde s'opère-t-il dans le football collégial à Québec? Trop tôt pour le confirmer, sans doute, mais la victoire de 43-21 des Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon sur le Notre-Dame du CNDF, samedi après-midi, pourrait en être une première indication.
Car l'an dernier, le Notre-Dame remportait le Bol d'Or de la division 1 québécoise, tandis que les Faucons rataient les séries éliminatoires avec leur fiche de 2-7.
Samedi, à Lévis, le Campus Notre-Dame-de-Foy n'a pas été l'ombre de l'équipe dominante de l'an dernier. La formation de Marc-André Dion a peiné à générer une attaque soutenue, commettant plusieurs revirements au passage, dont quatre interceptions.
L'entraîneur-chef n'a pas été tendre envers ses hommes, employant même le mot exécrable au fil de la conversation avec les journalistes. En perdant plusieurs joueurs talentueux au profit des rangs universitaires - en particulier du Rouge et Or - pendant la saison morte, Dion semble aussi avoir perdu une bonne dose de leadership.
«Avec la semaine de pratique qu'on a eu, c'est exactement ce que je pensais qui allait arriver», a lancé un Dion frustré, parlant du cinglant revers de samedi. «Il y en a qui pensent qu'ils ont tout fait l'an passé et qu'ils n'ont rien à faire pour gagner cette année... Ça va être une longue saison si ça continue comme ça», a-t-il ajouté, parlant d'un leadership «extrêmement mauvais en ce moment».
Tout le monde repart à zéro, a même indiqué Dion, assurant qu'il n'hésitera pas à dorénavant faire jouer les athlètes les plus dédiés à l'entraînement, et pas forcément les plus talentueux.
Quatre touchés!
Du côté des vainqueurs, le porteur de ballon Joanik Masse a été la grande vedette de la rencontre. Il a inscrit quatre touchés sur des courses de 28, 8, 5 et 54 verges. 
L'entraîneur-chef des Faucons (1-1), Pierre-Alain Bouffard, s'est réjoui de voir son équipe travailler dès le premier quart, une lacune lors du match d'ouverture, perdu 42-28 contre Champlain-Lennoxville, la semaine dernière. «Plutôt que d'essayer de jouer contre un gars individuellement [comme] contre Lennox, on a aujourd'hui réussi à jouer en équipe contre CNDF. C'est vraiment les Faucons qui jouaient ensemble, il n'y avait pas un joueur plus important qu'un autre», a commenté le coach de première année.
Pour les gagnants, le demi défensif français Adel Bafdil a aussi connu un fort match, réussissant deux interceptions qui ont ensuite mené à autant de touchés de Masse. Philippe Plourde et le quart Adrien Guay ont inscrit les autres majeurs des Faucons.
Pour les perdants, le receveur de passes Vincent Forbes-Mombleau a inscrit le touché dès les premiers instants du match, un jeu de 90 verges. Il s'est ensuite transformé en quart-arrière sur un jeu truqué au début du troisième quart, une passe de touché à Vincent Girard. Finalement, un autre Vincent, Carbonneau celui-là, a marqué un touché en toute fin de match.
Comme les Faucons, le CNDF présente une fiche de 1-1 en vertu de sa victoire de 15-14 contre le Vieux-Montréal, la semaine dernière.
Dans un autre match disputé samedi après-midi, à Sainte-Foy, les Élans de Garneau (1-1) ont battu les Géants de Saint-Jean 35-24.