Dans les dernières secondes du match, dimanche, la passe de Matthew Stafford à l'intention de Golden Tate a été jugée à court de la ligne des buts. Les Falcons ont ainsi battu les Lions de Detroit 30-26.

Les Falcons tiennent le coup

La passe de Matthew Stafford à l'intention de Golden Tate a été jugée à court de la ligne des buts dans les dernières secondes du match et les Falcons d'Atlanta ont ainsi tenu le coup pour battre les Lions de Detroit 30-26, dimanche.
Le quart-arrière des Lions a lancé une passe dans le flanc à Tate et la reprise vidéo a déterminé qu'il avait été plaqué à l'intérieur de la ligne d'un verge des Falcons avec huit secondes à faire. Le règlement stipule que 10 secondes doivent s'écouler avant de remettre le ballon en jeu et la partie s'est terminée ainsi parce que les Lions n'avaient plus de temps d'arrêt.
L'ancien officiel de la NFL Dean Blandino, maintenant analyste au réseau Fox, a expliqué le règlement dans un gazouillis sur Twitter.
Il a mentionné que la décision des officiels avait été un touché, ce qui arrête le chronomètre. Après la reprise, Tate a été jugé à court, ce qui aurait fait poursuivre le temps, d'où le règlement des 10 secondes à écouler.
L'entraîneur-chef des Lions, Jim Caldwell, a exprimé son accord en ce qui a trait à cette décision et il a ajouté que le règlement avait été bien appliqué.
«Matthew aurait toutefois pu faire un dernier jeu si les officiels avaient jugé que Tate avait originalement été plaqué à l'intérieur de la ligne de un, a déclaré Caldwell. Nous pratiquons ces jeux à tous les entraînements.»
Les Falcons (3-0), les champions en titre de la Conférence nationale, ont surmonté trois interceptions de leur quart Matt Ryan ainsi que quelques erreurs, notamment sur la dernière séquence à l'attaque des Lions.
Le demi de coin des Falcons, Desmond Trufant, a été puni pour obstruction dans la zone des buts lors d'un troisième essai et 10 verges à franchir à la ligne de 19 des siens. Il a permis aux Lions de s'avancer jusqu'à la ligne de un avec 19 secondes à jouer. Trufant avait aussi écopé une punition pour avoir retenu un rival, plus tôt lors de cette série offensive.
Trufant ne connaissait pas ce règlement, qui a finalement été favorable pour les Falcons. «Je croyais que nous allions jouer un dernier essai», a-t-il indiqué.
Ryan a complété 24 de ses 35 passes pour des gains aériens de 294 verges. Il a lancé deux passes de touché.
Les Lions (2-1) n'ont jamais mené la rencontre et ils ont raté une occasion de réussir une autre remontée au quatrième quart.
Stafford, le quart ayant réussi le plus de remontées victorieuses au quatrième quart depuis 2011, a réussi 25 de ses 45 passes pour des gains de 264 verges par la voie des airs. Il a lancé une passe de touché.
«J'aurais aimé que ma passe puisse nous permettre de réussir un touché, a dit Stafford. Je suis habitué à ces moments et je n'ai pas livré la marchandise.»
Dans la foulée des commentaires du président des États-Unis, Donald Trump, Rico Lavelle, qui a chanté l'hymne national américain, a déposé un genou au sol au moment de terminer le Star-Spangled Banner et il a levé le poing en l'air alors qu'il tenait le micro.
Huit joueurs des Lions et deux joueurs des Falcons ont déposé un genou sur le terrain et les propriétaires des deux équipes ont enlacé les bras des joueurs et des entraîneurs.