Les Eagles pourront compter sur le retour au jeu du bloqueur Lane Johnson, qui a purgé une suspension de 10 matchs pour avoir contrevenu à la politique antidopage du circuit Goodell.

Les Eagles veulent jouer les trouble-fête

Tout ce dont les Giants de New York ont besoin pour se qualifier pour les matchs éliminatoires de la NFL, c'est de vaincre un adversaire de section qui éprouve des difficultés par les temps qui courent. Plus facile à dire qu'à faire devant une foule hostile et à la télévision nationale.
Il y aura beaucoup à l'enjeu quand les Giants (10-4) affronteront les Eagles de Philadelphie (5-9), jeudi. Une victoire permettrait aux New-Yorkais de s'assurer d'une participation aux matchs éliminatoires et garderait la pression sur les meneurs de l'Est de la Nationale, les Cowboys de Dallas (12-2). Mais les matchs à heures de grande écoute à Philadelphie se sont avérés difficiles pour les Giants dernièrement. Ils ont perdu 27-0 un dimanche soir en 2014, puis 27-7 un lundi soir l'an dernier.
«On m'a crié tous les noms qui soient à Philly, mais il faut que vous vous nourissiez de cette atmosphère», a déclaré le receveur Odell Beckham fils. «Ils ne veulent pas vous voir gagner. C'est un endroit plutôt hostile.»
Toujours à court
Les Eagles ont perdu leurs cinq derniers matchs et ils ont une fiche de 2-9 après avoir gagné leurs trois premiers duels. Mais six de ces défaites l'ont été par moins d'une possession. Parmi celles-ci, un revers de 28-23 aux mains des Giants, le 6 novembre.
Eli Manning a presque donné ce match aux Eagles, qui ont eu quatre occasions de marquer le touché gagnant de la ligne de 17 des Giants dans les dernières minutes, après que Jordan Hicks eut réussi une interception acrobatique. Mais Carson Wentz a été incapable de compléter l'une de ses quatre tentatives de passe.
«Nous jouons des rencontres très serrées», a dit Wentz. «De se retrouver constamment à court, c'est frustrant. C'est difficile. On se dit qu'on doit apprendre de ces épreuves. Mais au bout du compte, on doit trouver des façons de gagner ces matchs.»
Ils veulent aussi empêcher les Giants de célébrer dans leur stade. L'an dernier, les Cardinals de l'Arizona et les Redskins de Washington ont célébré leur accession aux éliminatoires lors de semaines consécutives au Lincoln Financial Field. «C'est une motivation supplémentaire que de s'assurer qu'une équipe ne se qualifie pas à Philadelphie», a affirmé le demi de sûreté Malcolm Jenkins.
Les Eagles pourront compter sur le retour au jeu du bloqueur Lane Johnson, qui a purgé une suspension de 10 matchs pour avoir contrevenu à la politique antidopage du circuit Goodell. L'équipe a compilé une fiche de 2-8 en son absence et a utilisé quatre joueurs pour le remplacer : Halapoulivaati Vaitai, Matt Tobin, Allen Barbre et Isaac Seumalo.
«J'ai le sentiment que la saison aurait pu être bien différente», a admis Johnson. «Je ne veux pas dire qu'un seul joueur puisse faire une telle différence, mais je crois que j'aurais pu aider l'équipe de différentes façons.»