Il y a un an, les Eagles profitaient d'un laissez-passer au deuxième tour et de deux matchs devant leurs partisans. Toutefois, à cause de la présence du quart réserviste Nick Foles, peu d'observateurs leur donnaient une chance de connaître du succès.

Les Eagles sont de retour dans un rôle familier, celui de négligés

PHILADELPHIE — Les joueurs des Eagles de Philadelphie sont de retour dans les séries éliminatoires de la Ligue nationale de football dans un rôle qui leur est familier, mais avec un déguisement différent.

Les champions en titre du Super Bowl ont laissé de côté les masques aux têtes de chiens pour les passe-montagnes, mais pour une deuxième année de suite, ils sont négligés des parieurs. Il faut dire que leur parcours, cette année, semble beaucoup plus ardu.

Les Eagles (9-7) tenteront de devenir seulement la troisième équipe classée sixième de son association à tout rafler, après les Steelers de Pittsburgh de 2005 et les Packers de Green Bay de 2010.

Cette quête s'amorcera dimanche contre les Bears de Chicago (12-4).

Il y a un an, les Eagles profitaient d'un laissez-passer au deuxième tour et de deux matchs devant leurs partisans. Toutefois, à cause de la présence du quart réserviste Nick Foles, peu d'observateurs leur donnaient une chance de connaître du succès.

En fait, dans toute l'histoire de la NFL, ils ont été la première formation à terminer au premier rang de son association à être classée à titre de négligée en vue de leur premier match des séries, qu'ils ont finalement gagné 15-10 contre les Falcons d'Atlanta.

À la suite de ce match, Lane Johnson et Chris Long ont décidé de porter des masques aux têtes de chiens - un symbole correspondant à l'expression anglaise 'underdogs' -. Du coup, ils ont lancé une mode dans toute la ville et ont accentué leur poussée après chaque victoire.

Lors de la finale d'association, les Eagles étaient négligés par 3 points face aux Vikings du Minnesota, qu'ils ont rossés 38-7. Au Super Bowl deux semaines, plus tard, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre étaient favoris par 4,5 points, ce qui n'a pas empêché Foles et les Eagles de l'emporter 41-33.

En vue du premier week-end des séries éliminatoires de la NFL, les Eagles sont négligés par six points face aux Bears. Dans les trois autres matchs au programme, les cotes totalisent 5,5 points pour les favoris.

Après avoir été nommé joueur par excellence du Super Bowl, Foles a amorcé la saison au poste de quart parce que Carson Wentz n'était pas rétabli d'une opération à un genou qui lui avait fait rater la fin du calendrier de 2017.

Les Eagles affichaient un dossier de 1-1 quand Wentz a repris sa place de quart numéro un, mais l'équipe a manqué de constance au point de présenter une fiche de 6-7 après un revers de 29-23 en prolongation contre les Cowboys de Dallas.

Soudainement, les chances des Eagles de participer aux séries étaient minces, et Wentz s'est blessé au dos.

Cependant, Foles est revenu et a mené les Eagles à une surprenante victoire de 30-23 contre les Rams de Los Angeles, le 16 décembre, alors que ces derniers avaient été établis favoris par 13,5 points.

Lors du match suivant, Foles a établi un record d'équipe avec des gains de 471 verges par la passe dans une victoire de 32-30 contre les Texans de Houston. Dimanche dernier, ils ont assuré leur place dans les séries à l'aide d'un gain de 24-0 contre les Redskins de Washington et d'une victoire des Bears au Minnesota.

«Je sais que notre équipe a vraiment lutté pendant le dernier mois, pendant les six dernières semaines, a déclaré l'entraîneur-chef Doug Pederson. Et ça procure un certain réconfort de savoir que nous avons traversé une telle bataille. Nous sommes ici aujourd'hui et nous devons continuer de batailler et de travailler. Mais je ne crois pas que ça soit plus facile. C'est une équipe différente. Les circonstances sont différentes. Nous allons devoir voyager. Si la chance nous accompagne et que nous gagnons, nous allons devoir retourner jouer à l'étranger. C'est différent. Mais le degré d'excitation est le même.»

Quant aux passe-montagnes, ils ont fait leur apparition à Dallas lorsque les joueurs de l'unité défensive des Eagles ont décidé de les porter après un revirement. Après leurs 12 premières parties, les Eagles avaient provoqué neuf revirements; ils en ont créé neuf après l'initiative de porter un passe-montagne.

«L'idée du passe-montagne est davantage un prétexte pour les joueurs de s'amuser, a expliqué le coordonnateur défensif Jim Schwartz. Toute initiative qui peut accentuer la camaraderie est bonne. Toutefois, les revirements vont venir lorsque vous faites votre travail et réalisez les jeux qui se présentent à vous.»

Les Eagles et Foles ont été à leur meilleur au cours des deux dernières campagnes au moment où les attentes des amateurs et des observateurs étaient peu élevées. Ils ne se préoccupent pas des attentes.

«Des gens n'ont pas cru en nous, mais ce qui importe, ce sont ceux qui se trouvent à l'intérieur de cet édifice et à l'intérieur de ce vestiaire. C'est spécial d'appartenir à un groupe de gens qui peuvent se réunir lorsque tout le monde doute de vous et présenter un niveau de jeu élevé», a déclaré Foles.