Les Eagles de Philadelphie étaient au bord de l’élimination plus tôt cette saison et se trouvent maintenant au premier rang de la section Est de l’Association nationale.

Les Eagles pourraient finir premiers dimanche

PHILADELPHIE — Carson Wentz a transporté les Eagles de Philadelphie du bord de l’élimination jusqu’au premier rang de la section Est de l’Association nationale. Tout ce qu’ils doivent faire, c’est battre les Giants de New York lors du dernier match de la saison et une équipe qui affichait un dossier de 5-7 pourra alors se préparer à accueillir un match éliminatoire devant ses partisans.

Le fait que Wentz ait orchestré la remontée ne représente pas nécessairement une grande surprise en soi, même si ses détracteurs réclament davantage de celui qui est perçu comme le quart de la concession. Wentz a complété 13 de ses 15 passes pour des gains de 163 verges, a lancé une passe de touché et n’a été victime d’aucune interception lors des trois poussées productives des Eagles, dans leur gain de 17-9 contre les Cowboys de Dallas, dimanche.

Avec une victoire, les Cowboys auraient été assurés de remporter le championnat de la section. Maintenant, ce sont les Eagles qui ont le contrôle de leur destinée.

«L’enjeu est très grand, a affirmé lundi Doug Pederson, l’entraîneur-chef des Eagles. Oui, ce que nous avons fait jusqu’ici a de l’importance. Mais ce qui compte, c’est de présenter une fiche de 1-0 cette semaine.»

Mais ce qui étonne plus que tout, c’est l’aide dont a bénéficié Wentz en route vers une série de trois victoires qui ont ramené les Eagles au plus fort de la lutte pour une place dans les éliminatoires. La perte de joueurs vedettes ne les a pas découragés durant le dernier droit.

Que penser de Greg Ward, un ancien quart au niveau universitaire? Il a capté la passe procurant le touché décisif contre les Redskins. Il a réalisé quatre attrapés pour des gains de 71 verges face aux Cowboys, portant ses statistiques à 22 passes captées pour des gains de 221 verges et un touché lors des cinq dernières parties.

Scott rapatrié

Comme Ward, Boston Scott a été rapatrié de l’équipe d’entraînement et a accumulé 156 verges en plus de marquer un touché, plus tôt en décembre dans un gain contre les Giants de New York.

«Ils sont si anxieux et si désireux d’aller sur le terrain et de jouer, a déclaré Pederson. Je pense que sur le plan de la stratégie, nous essayons de garder les choses aussi simples que possible.»

Les Eagles ont promu l’ailier défensif Joshua Perkins et l’ailier espacé Robert Davis de leur équipe d’entraînement pour combler des absences causées par les blessures. Ce n’est pas le genre de manœuvres que des équipes qui aspirent aux séries éliminatoires vont effectuer à ce stade de la saison. Or, les voilà dans la formation et prêts à prendre la relève.

«Ces gars-là travaillent d’arrache-pied pour Carson», a noté Pederson.

En retour, Wentz a suffisamment confiance en ses receveurs pour leur donner des occasions de réaliser des jeux. C’est maintenant impossible de ne plus tenir compte des Eagles, mais la mentalité de négligés qui les a propulsés vers cette séquence de succès sera inutile face aux Giants. Les Eagles ont été établis favoris par 4,5 points pour vaincre les Giants, au New Jersey.

«Vous aimeriez, peut-être, une réponse un peu plus tôt en saison», a fait remarquer Pederson.

Avec un alignement transformé, les Eagles se sont réveillés, et une qualification aux éliminatoires est à leur portée.