Jean-François Dionne a permis aux Aigles de créer l'égalité dans la série en n'accordant que quatre coups sûrs aux frappeurs des Castors.

Les Diamants se relèvent

Acculés au pied du mur, les Diamants ont signé une victoire de 5-4 sur les Aigles au Stade municipal samedi, pour forcer la tenue d'un septième et ultime match, en finale de la Ligue de baseball junior élite du Québec, lundi.
Tirant de l'arrière 4-2 après trois manches, les hommes de Dominik Walsh ont réalisé une remontée en cinquième pour égaler la marque 4-4, grâce à des simples de Raphaël Bérubé et de Francis Tremblay. Un simple de Nicolas Lecompte assurait ensuite la victoire aux Diamants, en sixième.
«L'important, ce n'est pas de savoir comment tu tombes, mais comment tu te relèves. À chaque fois que cette équipe-là tombe, elle se relève de façon brillante. Aujourd'hui, chapeau à ce groupe de joueurs là! Ils ont le don de se tenir debout dans les moments importants. Et c'est la marque de commerce des grandes équipes», a soutenu l'entraîneur des Diamants, Dominik Walsh, au terme de la rencontre.
Ce dernier avait délégué son as Félix-Alexandre Trudel sur la butte pour cet important duel. Après avoir concédé trois points en troisième, le grand lanceur a fermé la porte tout le reste de la rencontre, ne donnant plus rien à la troupe de Rémi Doucet. Il a bouclé sa soirée de sept manches en ayant accordé huit coups sûrs, quatre points (tous mérités) et deux buts sur balles. Il a de plus effectué huit retraits sur des prises.
«Il est revenu fort dans les moments importants. Ç'a été une manche où l'on aurait pu s'en sortir facilement. C'est une balle qui fait un faux bond et qui passe par-dessus notre deuxième-but. Ça aurait pu nous jouer des tours, mais on a réussi à revenir fort dans le match après. Ça aurait été facile d'abandonner à ce moment-là. Il y a bien des équipes qui auraient baissé les bras. On ne l'a pas fait», a souligné Walsh.
Agressifs sur les sentiers
Les Diamants ont été particulièrement agressifs sur les sentiers, ce qui faisait partie de la stratégie de l'équipe face au partant des Aigles, Jean-François Dionne.
«On voulait courir contre leur lanceur. On a forcé beaucoup sur les sentiers. On savait que c'était un lanceur qui avait de la difficulté avec la gestion des coureurs. Dès qu'on avait la chance, on a volé. La game s'est jouée là-dessus. Le plan était clair. On en a parlé abondamment avant la série, de ce lanceur-là», a révélé l'entraîneur.
Champions en titre de la LBJEQ, les Diamants ne sont donc plus qu'à un match de rééditer l'exploit. Si les Aigles devaient l'emporter lundi, ils mettraient quant à eux fin à une disette de 10 ans.
«Tout peut arriver. On l'a dit avant la série qu'on voulait gâcher le party, gâcher leur saison de rêve. On est à un match de le faire», a conclu Walsh.