Les Orioles de Montréal ont été couronnés champions de la Ligue de baseball junior élite du Québec sur le terrain du Stade Canac, mardi.

Les Diamants plient en cinq matchs devant les Orioles

Incapables de gagner au Stade Canac, les Diamants de Québec ont vu les Orioles de Montréal remporter le championnat de la Ligue de baseball junior élite du Québec sur leur terrain mardi soir avec un gain facile de 10-0.

«On avait réussi à contrer leur attaque de feu depuis le début de la série mais, malheureusement, ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils explosent», a déclaré le gérant Dominik Walsh après cette quatrième défaite en cinq matchs.

«On y avait cru au cours des quatre premiers matchs parce que c’était tellement serré qu’on voyait qu’on était capables de jouer avec eux. Mais chapeau aux Orioles, c’est une équipe solide qui n’a pas ou presque pas de faiblesse. Je peux le dire du plus profond de moi, c’est vraiment la meilleure équipe qui a gagné», a-t-il poursuivi, bon joueur.

En plus des bâtons des Orioles, les Diamants ont rencontré sur leur chemin le lanceur Oscar Rodriguez Gonzalez, qui n’a permis que trois maigres coups sûrs dans ce match à sens unique.

«Depuis le 2 juin, Oscar a une moyenne en bas de 0,50. Il n’a donné que trois points mérités à ses 50 ou 60 dernières manches. C’était vraiment notre meilleur lanceur», a commenté le gérant Marc-André Ronda à propos du partant de 21 ans d’origine mexicaine.

«Pour le reste, on attendait un ajustement offensif et il est venu aujourd’hui, ce qui nous a donné notre plus grosse victoire de toute l’année», a-t-il enchaîné après avoir soulevé la Coupe du président.

Mauvais début de match

La partie avait bien mal commencé pour les Diamants et leur lanceur partant David Leclerc. Celui-ci a donné des coups sûrs à Louis-Philippe Pelletier et Jonathan Martin, qui ont ensuite croisé le marbre sur un triple au champ droit de Luca Portolese. Shawn Beaulieu a ensuite poussé Portolese au marbre.

Les choses se sont gâtées davantage en deuxième manche quand Michael Almonte a atteint le premier but sur une erreur du champ droit Olivier Dionne, qui a échappé un haut ballon. Alexandre Guay est allé le rejoindre sur les sentiers et Philippe Lavigne a poussé Almonte au marbre.

Ajoutant deux autres coups sûrs, les visiteurs ont porté le pointage à 6-0, forçant Walsh à remplacer son partant par Étienne Leroy-Audit. Il a été relevé à son tour par Jonathan Landry en quatrième après avoir donné un double de deux points à Jonathan Martin et un circuit de deux points à Alexander Vincelli.

«C’est pour mes vétérans qui finissent cette année que je suis le plus triste, des gars qui se sont battus depuis un mois et demi, qui se dédient au baseball et mettent leur vie sur pause. Je pense à Francis Tremblay, qui est avec nous depuis cinq ans et qui jouait sur une jambe la moitié de la série, mais aussi à Lucas Serafin, Tristan Pagé, Marc-Anthony Lemieux, Félix Bérubé, Simon Bédard et Olivier Dionne», a conclu Walsh.