On ignore toujours si passer la gratte sur le terrain fait partie de l’entraînement régulier des joueurs du Rouge et Or soccer.

Les deux matchs de soccer du Rouge et Or annulés à cause de la neige

«Mon pays, c’est l’hiver», philosophait l’entraîneur-chef du Rouge et Or, Samir Ghrib après la remise des deux matchs éliminatoires de soccer qui devaient avoir lieu à l’Université Laval, dimanche après-midi, et cela, à cause de la neige. Ils seront repris, vendredi, au PEPS.

D’abord retardé de 90 minutes afin de déblayer le terrain, l’affrontement entre l’équipe masculine du Rouge et Or et les Citadins de l’Université du Québec à Montréal n’a duré qu’une quinzaine de minutes avant d’être interrompu par une chute de neige.

Les arbitres ont alors décidé d’annuler cette rencontre, ainsi que celle des filles qui suivait contre les Patriotes de l’UQTR. Les deux matchs servaient de demi-finales du RSEQ. «J’en suis à mon 35e hiver, et je n’ai jamais autant déblayé de neige de ma vie», rigolait Ghrib.

«Au soccer, on peut jouer sous la pluie, mais pas sur la neige. En plus, elle était lourde, les gars la recevaient dans les yeux, ils ne voyaient plus rien. On ne distinguait plus les lignes du terrain non plus. On a essayé, mais c’était impossible de jouer. Il s’agit d’une situation exceptionnelle, je n’ai jamais vu depuis que je dirige le Rouge et Or», expliquait-il.

De gros enjeux

Le Rouge et Or masculin cherche à participer au Championnat canadien pour la première fois après une disette de quatre ans. Pendant qu’on passait la gratte, au PEPS, les Carabins de Montréal gagnaient leur demi-finale, dimanche.

«L’enjeu sera énorme, vendredi, car on sait déjà que Montréal l’a emporté. Alors si on bat l’UQAM, on s’en va directement au Canadien. Ça fait quatre ans qu’on n’y est pas allé, on est dû», disait-il.


« Au soccer, on peut jouer sous la pluie, mais pas sur la neige. En plus, elle était lourde, les gars la recevaient dans les yeux, ils ne voyaient plus rien »
Samir Ghrib, entraîneur-chef du Rouge et Or soccer

Le Rouge et Or avait terminé la saison régulière au deuxième rang du classement et placé trois joueurs au sein de la première équipe d’étoiles, soit le gardien Nizar Houzon, le défenseur Bila Dicko-Raynauld et le milieu de terrain Basil More-Chevalier.

Du côté féminin, le Rouge et Or aura à nouveau rendez-vous avec les Patriotes. Au classement final, l’UL a devancé l’UQTR par un mince point. Au tableau d’honneur, le Rouge et Or a placé quatre joueuses au sein de l’équipe d’étoiles, notamment la défenseure Roxanne Dionne, les milieux de terrain Laurie Couture-Dallaire et Dominique Fortin ainsi que l’attaquante Jessica Bunker. La joueuse par excellence de la saison est toutefois Gabrielle Lambert, de l’UQTR.