Les Condors de Saint-Jean-Eudes ont remporté le Bol d’or juvénile dimanche après-midi à Thetford Mines contre les Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne par la marque de 47 à 27.

Les Condors de Saint-Jean-Eudes remportent le Bol d’or

THETFORD MINES — En l’emportant dimanche après-midi par la marque de 47 à 27 sur les Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne, les Condors de l’Externat Saint-Jean-Eudes ont remporté le Bol d’or juvénile, mettant fin à une disette de 20 ans de leur école au championnat québécois.

Les Condors ont commencé le match en force avec 14 points sans réplique au premier quart, mais ont vu les Dynamiques égaler le pointage au deuxième quart avant de reprendre les devants pour ne plus jamais les perdre par la suite.

Mathieu Roy, qui a marqué trois touchés et accumulé 195 verges sur 27 portées en plus de capter deux passes pour 48 verges, ajoutant un autre majeur par la passe, a remporté les honneurs de joueur du match pour son équipe.

«C’est spécial ce qui arrive aujourd’hui, car ça faisait 20 ans qu’on ne l’avait pas gagné. Notre coach nous en parlait souvent, car il était sur le terrain la dernière fois. Avec la confiance qu’il a mise en nous, on a été capables de se rendre jusqu’au bout en y allant un match à la fois», a déclaré le jeune joueur au Soleil.

Un autre titre pour Gagné

L’entraîneur en question, c’est Jean-Frédéric Gagné, un ancien quart-arrière du Rouge et Or de l’Université Laval qui avait remporté le Bol d’or juvénile avec les Condors en 1999. Il avait ensuite ajouté un Bol d’or collégial avec les Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal, puis deux Coupes Vanier avec le Rouge et Or à son palmarès.

Il vient d’y ajouter un premier Bol d’or comme entraîneur-chef, lui qui est revenu dans le programme de football des Condors en 2006. «Cette année-là, on s’était rendus au Bol d’or, mais on avait perdu face aux Loups de l’École secondaire Curé-Antoine-Labelle», se souvient Gagné.

«Mais aujourd’hui, je suis vraiment content et fier de mes joueurs. C’est un feeling incroyable. Ils n’ont pas arrêté de progresser depuis le début de la saison. On a la meilleure attaque et la meilleure défensive», a-t-il poursuivi.

Gagné a incité ses joueurs à rester concentrés quand les Dynamiques ont commencé à remonter la pente et début de match et quand ils se sont approchés de la ligne des buts en fin de rencontre.

«La défensive a fait du bon travail. Je voulais qu’ils écoulent du temps même si je savais qu’ils allaient probablement marquer un touché en fin de match», a-t-il déclaré.

Beaucoup de changement

Gagné a ajouté que le football juvénile avait beaucoup changé depuis l’époque où il était sur le terrain. «Le calibre est beaucoup plus relevé en division 1. Les tactiques et la stratégie sont plus élaborées. C’est beaucoup plus de préparation», indique-t-il.

L’entraîneur des Condors ajoute que de plus en plus de joueurs d’élite du football universitaire sont maintenant sur les lignes de côté au niveau juvénile. «Par exemple, chez les Dynamiques, il y avait deux de mes anciens coéquipiers du Rouge et Or à la barre de l’équipe, à savoir Michel-Pierre Pontbriand [entraîneur-chef] et Benoît Groulx [coordonnateur de l’offensive].»

Ce Bol d’or, jumelé à celui remporté par l’équipe cadet de Saint-Jean-Eudes, met un terme à une saison parfaite pour les deux formations, qui n’ont subi aucune défaite.

«Ç’a toujours été l’un de mes objectifs depuis que je suis responsable du programme de football et, cette année, j’y suis arrivé. On a vraiment un bon groupe de jeunes et, même s’il y en a une trentaine qui graduent, on en a un bon groupe qui arrive également», termine-t-il.