Les Commandeurs de Pointe-Lévy ont accédé à la finale grâce à leur parcours parfait au tournoi de la deuxième chance au Pavillon de la jeunesse.

Les Commandeurs de Pointe-Lévy écrivent l’histoire

En remportant la finale de la classe AA, les Commandeurs de Pointe-Lévy n’ont pas seulement mis la main sur le trophée Alex-Légaré. Ils sont aussi passés à l’histoire du Tournoi international de hockey pee-wee et de leur ville.

«Il s’agit de 16 joueurs qui marquent l’histoire de Lévis, car c’est la première victoire pour une équipe de Lévis», disait fièrement l’entraîneur-chef Charles Bilodeau.

Les Commandeurs, qui ont accédé à la finale grâce à leur parcours parfait au tournoi de la deuxième chance au Pavillon de la jeunesse, ont vaincu les Saints de St. Albert (Alberta) par 4-0 pour faire la fête sur la patinoire du Centre Vidéotron et dans le vestiaire.

Au point où l’un des joueurs s’est frappé la tête sur la coupe, ayant besoin des premiers soins. Un petit bobo qui sera vite oublié...

«Depuis lundi, on a gagné tous nos matchs par un but. On l’avait fait aussi samedi, contre les Seigneurs de Québec Nord-Est, pour accéder à la finale. On avait scoré avec deux minutes à jouer. Tout au long du tournoi, on a trouvé une façon de gagner», soulignait celui qui avait perdu en finale comme joueur avec cette même équipe des Commandeurs de Pointe-Lévy.

Dimanche, ses protégés ont disputé un très bon match. Le gardien Cédrick Goulet a été fort efficace, signant le jeu blanc en cette journée de tempête de neige.

«On est allé aussi chercher de gros buts, comme le deuxième [de Justin Labrecque], neuf secondes après notre premier.»

Troisièmes de leur ligue, les Commandeurs savaient que le chemin serait plus ardu pour l’emporter après avoir perdu leur premier match au Centre Vidéotron.

«Au début, on voulait participer au tournoi. On y a cru [à la victoire], mais c’était loin. Il s’agit d’un rêve qui devient réalité pour eux», disait-il en pointant les joueurs qui se faisaient prendre en photo avec le trophée Alex-Légaré, leur Coupe Stanley.

Les Seigneurs

Les Seigneurs se sont inclinés 3-1 contre la Roumanie. Après 10 matchs en 12 jours, ils ne se sont pas laissés abattre par cette ultime défaite.

Aussi qualifiés pour la finale en classe Inter B, on ne sentait pas trop la déception à la porte du vestiaire des Seigneurs de Québec Nord-Est après leur défaite de 3-1 contre la Roumanie dans le premier match de la journée. En retournant à la chambre, quelques joueurs chantaient même du Justin Timberlake...

«Vous les entendez? Le party est pogné. Au départ, on voulait que les jeunes se souviennent de leur participation au Tournoi pee-wee, c’est une belle réalisation de leur part», indiquait l’entraîneur-chef Simon Drolet, dont le club a obtenu le trophée Patro-Rocamadour des finalistes.

Les Seigneurs, qui ont reçu leur laissez-passer à titre de «meilleurs deuxièmes» de la région de Québec, ont aussi passé par le Pavillon de la jeunesse pour revenir en finale en raison d’une défaite dans leur premier match. Au total, ils ont disputé 10 matchs en 12 jours, incluant quelques matchs hors concours. À travers cela, ils ont joué contre l’Autriche, l’Italie, l’Australie, les États-Unis et la Roumanie.

«Tous nos matchs étaient en journée. Les jeunes ne se souviennent même plus du nom de leurs profs...» rigolait-on dans le groupe d’entraîneurs.

La partie étant maintenant terminée, c’est le retour à la réalité. Ainsi va la vie des pee-wee...

Les Kings couronnés

Le dernier match du 60e Tournoi pee-wee a tourné en la faveur des Kings de Los Angeles, qui l’ont emporté 4-1 sur les Knights de la République tchèque pour remporter le trophée Hockey Québec de la classe AAA... Quatre champions sur cinq sont passés par le tournoi de la deuxième chance au Pavillon de la jeunesse, la Roumanie étant le seul vainqueur ayant joué tous ses matchs dans le tableau principal... Sur 10 équipes impliquées dans les cinq finales, trois provenaient de la région de Québec et six de la province. En finale de la classe Scolaire, les Intrépides de Nicolas-Gatineau ont eu raison des Diabolos de Lucille-Teasdale par 4-2. Le défenseur Simon-Pier Drolet a signé un tour du chapeau pour les vainqueurs. L’équipe de l’Outaouais aura voyagé dans la tempête à son premier match, mercredi dernier, et sera retournée à la maison dans les mêmes conditions, dimanche... Le Tournoi pee-wee tient sa conférence de presse de fermeture lundi matin. Prévoyez un bilan positif. «Y’a du monde, malgré la tempête», a dit le dg Patrick Dom à propos d’une dernière journée à l’image de la première sur le plan météo...