Les Colts d’Indianapolis ont signé des touchés à leurs deux premières montées, samedi, battant les Texans de Houston 21-7 pour accéder au deuxième tour des éliminatoires, dans l’Américaine.

Les Colts avancent en battant les Texans à Houston

HOUSTON — Les Colts d’Indianapolis ont signé des touchés à leurs deux premières montées, samedi, battant les Texans de Houston 21-7 pour accéder au deuxième tour des éliminatoires, dans l’Américaine.

Jouant dans la ville où il a grandi, Andrew Luck a récolté 222 verges aériennes, incluant deux passes de touché. Marlon Mack a fourni 148 verges au sol, dont un touché, tandis que T.Y. Hilton a ajouté 85 verges de réceptions.

La première poussée a été de 75 verges en neuf jeux. Hilton a brillé avec 63 verges de réceptions, dont un attrapé de 38 verges. La passe payante est allée à Eric Ebron, pour six verges.

La deuxième charge a demandé une verge de moins, mais autant de jeux que la première. Mack a réussi une course de 25 verges et quelques jeux plus tard, sa course de deux verges a porté le compte à 13-0 Colts.

Les Texans ont montré plus de conviction à leur deuxième montée, mais Kenny Moore a intercepté le ballon au milieu du terrain. Houston a étouffé la bourde avec une interception de Brandon Dunn à leur ligne de 20, sur une passe déviée par J.J. Watt. Peu opportunistes, les Texans ont été forcés de dégager encore.

Les Colts ont continué de cumuler les points. Ils ont franchi 65 verges jusqu’à la zone des buts. Après la réception de touché de 18 verges de Dontrelle Inman, le converti a gonflé leur avance à 21-0, à mi-chemin au deuxième quart.

Ensuite, les favoris de la foule ont finalement permis à celle-ci de s’animer un peu. Mais Al-Quadin Muhammad a tempéré avec un sac, puis une décision douteuse de Bill O’Brien a laissé Houston sans point: sur un quatrième essai et une verge, de la ligne de 9, les Texans auraient pu se contenter d’un placement. On a voulu un touché, mais le résultat a été une passe incomplète. Les Colts ont pu retraiter au vestiaire forts d’une avance de trois touchés.

Il a fallu attendre au dernier quart pour les premiers points des Texans. Une montée de 16 jeux a été nécessaire, mais l’espoir s’est ravivé quand Keke Coutee a capté une passe de six verges pour un touché, avec 11:03 au cadran.

Quand les Colts ont repris le ballon, Hilton a réussi un gros attrapé de 20 verges pour relancer la progression des visiteurs. Indianapolis a fini par dégager, par contre.

Deshaun Watson a lutté vaillamment, notamment avec une course de 21 verges. Mais la poussée s’est conclue avec une passe incomplète, sur un quatrième essai. Il restait 4:09 à disputer. À partir de là, l’issue du match ne faisait plus vraiment de doute.

Watson a obtenu 235 verges aériennes, mais il a subi trois sacs. Coutee a récolté 110 verges de réceptions.

«L’exécution a fait défaut, tout simplement, a dit Watson. Dans mon cas et pour l’équipe en général, il y a eu certaines faiblesses de communication. En même temps, il faut donner crédit aux Colts.»

Le groupe de Frank Reich a rendez-vous avec les Chiefs à Kansas City, samedi prochain. Les Colts jouent en janvier pour la première fois depuis 2015. Cette année-là, ils ont atteint le match de championnat de l’Américaine, avant de s’incliner 45-7 à Foxborough.

Indianapolis affichait un seul gain après six matches, cette saison. Une séquence de cinq gains d’affilée les a remis sur pieds.

Luck est revenu au jeu cette saison, après avoir raté la campagne 2017 à cause d’une blessure à l’épaule. Il a terminé cinquième dans la NFL avec 4593 verges aériennes, ainsi que deuxième avec 39 passes de touché.

«Nous savons que notre quart fait partie de l’élite, a dit Reich. Il peut connaître un match de 400 verges s’il le faut. Mais en match éliminatoire, la marge d’erreur est très mince si vous vous lancez là-dedans. Une victoire comme ça, axée sur le jeu au sol et la défense, c’est majeur.»

+

ELLIOTT ET LES COWBOYS DÉFONT LES SEAHAWKS

ARLINGTON, Texas — Ezekiel Elliott a récolté 137 verges au sol et a inscrit un important touché au début du quatrième quart et les Cowboys de Dallas ont tenu le fort samedi soir pour vaincre les Seahwawks de Seattle 24-22, accédant au second tour des éliminatoires, dans la Nationale.

Les Cowboys (11-6) pourront ainsi poursuivre leur route. Ce sera la première fois que Elliott et le quart-arrière Dak Prescott auront la chance de disputer un deuxième match éliminatoire, après s’être inclinés lors de leur première rencontre à leur saison recrue, il y a deux ans. Lors de la prochaine ronde, les Cowboys affronteront le gagnant du duel opposant les Saints de La Nouvelle-Orléans aux Rams de Los Angeles.

Les Seahawks (10-7) ont ainsi brisé leur séquence de neuf victoires lors d’un premier match de série, soit la plus longue de l’histoire de la NFL selon le Elias Sports Bureau.

La brigade défensive des Cowboys, classée dans le top 10 tout au long de la saison, a réussi à museler le quart des Seahawks Russell Wilson et à limiter l’attaque des visiteurs.

Prescott, nommé recrue offensive de l’année en 2016 lorsque les Cowboys se sont inclinés face aux Packers de Green Bay, a amassé des gains aériens de 226 verges et a inscrit un majeur grâce à une course d’une verge pour donner les devants aux siens 24-14 au quatrième quart.

Les Seahawks ont donné quelques sueurs froides aux partisans réunis au AT&T Stadium, réduisant l’écart 24-22 avec 1:18 à écouler. Tyler Lockett a mis la table pour le dernier touché des Seahawks — celui de J.D. McKissic suite à une passe de sept verges de Wilson — en captant une passe de 53 verges. Chris Carson a par la suite réussi une transformation de deux points.

Wilson a complété 18 de ses 27 passes pour des gains de 233 verges par la voie des airs et a inscrit un majeur grâce à une course de quatre verges pour donner les devants aux siens, 14-10, au troisième quart.

Les Cowboys ont fait un travail colossal pour limiter Carson à 20 verges en 13 portées. Lockett a pour sa part obtenu 120 verges en quatre attrapées.