Le quart-arrière des Chiefs de Kansas City Patrick Mahomes a amassé 278 verges de gains aériens en plus d’inscrire un majeur au sol contre les Colts d'Indianapolis.

Les Chiefs ne font qu’une bouchée des Colts

KANSAS CITY — Patrick Mahomes n’a fait qu’une bouchée des Colts à sa première présence en éliminatoires et les Chiefs de Kansas City ont défait la formation d’Indianapolis 31-13 au deuxième tour éliminatoire, samedi, pour obtenir leur laissez-passer pour la finale d’association.

La défensive des Chiefs a fait taire ses détracteurs en livrant une excellente performance, mettant un terme à 25 ans de frustration en éliminatoires.

Mahomes a amassé 278 verges de gains aériens en plus d’inscrire un majeur au sol. Damien Williams a quant à lui récolté 129 verges au sol et a inscrit un touché, alors que les Chiefs ont battu les Colts pour la première fois en cinq rencontres éliminatoires pour se tailler une place en finale d’association pour la première fois depuis janvier 1994.

«Il y avait beaucoup d’énergie dans l’atmosphère, les partisans ont été incroyables, la défensive a été fantastique et l’attaque a fait le nécessaire pour nous donner une chance de l’emporter», a souligné Mahomes.

Au prochain tour, les champions de la section Ouest de l’Américaine se mesureront au vainqueur du match opposant les Chargers de Los Angeles et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Les hommes d’Andy Reid tenteront alors de se tailler une place au Super Bowl, qui sera disputé à Atlanta.

«Nous voulions illuminer la ville, a déclaré l’ailier défensif des Chiefs Chris Jones. Nous ne voulions pas laisser de mauvais souvenirs à nos partisans.»

Andrew Luck a été limité à 203 verges par la passe pour les Colts, tandis que Marlon Mack n’a pas réussi à se démarquer par la course. Il n’a obtenu que 46 verges au sol avant de devoir quitter la rencontre au quatrième quart en raison d’une blessure à la hanche.

«Je ne m’attendais pas à ce que notre saison prenne fin aujourd’hui, a admis l’entraîneur-chef des Colts, Frank Reich. Nous savions que nous allions nous mesurer à une excellente équipe, et une équipe bien dirigée. C’est difficile de perdre et c’est encore plus difficile lorsque vous venez d’aussi loin, avec l’équipe que nous avons et les joueurs que nous avons. Je donne le crédit aux Chiefs.

«Ils nous ont dominés, a reconnu Reich. Nous leur avons donné trop d’opportunités.»

Alors que la neige s’abattait sur le Arrowhead Stadium, les Chiefs ont envahi la défensive des Colts, qui avait réussi à presque blanchir les Texans une semaine plus tôt. Mahomes et sa bande ont profité des trois premières possessions pour s’inscrire au pointage et se forger une importante avance de 24-7 juste avant la mi-temps.

Le botteur des Colts, Adam Vinatieri a par la suite raté un placement de 23 verges, alors que les visiteurs tentaient de retraiter au vestiaire avec un écart moins important au tableau indicateur.

Après avoir fracassé presque tous les records de l’équipe au chapitre des passes, Mahomes a repris en éliminatoires exactement là où a laissé la saison régulière. Il a donné rapidement le ton à la rencontre en orchestrant des séquences à l’attaque de 90 et 70 verges qui se sont soldées dans la zone des buts. Mahomes a travaillé de concert avec Travis Kelce, sa cible favorite, et a permis à son équipe de se forger une importante avance de 17 points.

«Je suis simplement heureux pour tous les gars dans ce vestiaire, a soutenu Kelce. Les victoires en éliminatoires sont difficiles. C’est juste excitant pour nous d’être capables de jouer la semaine prochaine.»

Les Colts se sont rapidement butés à la coriace défense des Chiefs et ont échoué lors de trois de leurs quatre premières possessions, étant dominé 185-12 au premier quart. Luck n’avait pas complété une seule passe avant de repérer T.Y. Hilton au début du second quart.

Les visiteurs ont finalement inscrit leur premier touché offensif avec 5:31 à faire à la rencontre.

+

LES RAMS DÉFONT LES COWBOYS ET ACCÈDENT À LA FINALE DE LA NATIONALE

LOS ANGELES — C.J. Anderson a amassé 123 verges de gains au sol et a inscrit deux touché, Todd Gurley a ajouté 115 verges au sol et les Rams de Los Angeles ont battu les Cowboys de Dallas 30-22 au deuxième tour éliminatoire, samedi, pour obtenir leur billet pour la finale de l’Association nationale.

C’est la première fois depuis les 14 dernières années que les Rams remportent un match éliminatoire.

Gurley et Anderson ont mystifié la défensive des Cowboys, qui réussit habituellement bien face aux attaques au sol. Les Rams (14-3) disputeront la finale d’association pour la première fois depuis les 17 dernières années.

Ezekiel Elliott a inscrit un majeur par la course et Amari Cooper a capté une passe de touché tôt dans le match du côté des Cowboys (11-7), qui n’ont toujours pas signé de victoire à l’étranger en éliminatoire depuis 26 ans. Après avoir vaincu les Seahawks de Seattle la semaine dernière, les Cowboys se sont inclinés au deuxième tour pour une sixième saison d’affilée.  Associated Press