Le gardien des Chevaliers Thomas Couture, qui avait bloqué les 16 rondelles dirigées vers lui par les joueurs du Phénix au cours des deux premiers engagements, n’a pas vu un seul lancer au cours de la troisième période.
Le gardien des Chevaliers Thomas Couture, qui avait bloqué les 16 rondelles dirigées vers lui par les joueurs du Phénix au cours des deux premiers engagements, n’a pas vu un seul lancer au cours de la troisième période.

Les Chevaliers poussent le Phénix au pied du mur

Les Chevaliers de Lévis ont disputé un match en deux temps mardi et l’ont emporté 6 à 0 sur le Phénix du Collège Esther-Blondin, qu’ils ont acculé au pied du mur en première ronde des séries de la Ligue de hockey Midget AAA du Québec.

Il est plutôt rare qu’un entraîneur soit de mauvaise humeur après une victoire de 6 à 0 de ses protégés, mais c’était le cas pour Éric Bélanger. L’ancien joueur de la Ligue nationale n’a pas du tout aimé les deux premières périodes du match dont les siens sont tout de même sortis avec une avance de 2 à 0.

«Je n’ai pas aimé notre match, je nous ai trouvés flat. Il faut donner le crédit au Phénix, ils sont sortis forts et nous ont un peu surpris», a déclaré Bélanger après la partie. Il a en effet fallu attendre à 15:14 de la première, en avantage numérique, pour que Jonathan Fauchon pousse les siens en avant. Nathan Morin a ajouté un autre but en deuxième avec un tir des poignets alors que plusieurs joueurs obstruaient la vue du gardien du Phénix, Édouard Gauthier.

«On est capables d’être meilleurs. Ce n’est pas un «vrai» match de 6-0 et les standards que nous nous sommes donnés cette année, on ne les pas atteints au cours des deux premiers matchs. Cependant, j’aime mieux un résultat comme ça et trouver des solutions en gagnant», a-t-il philosophé.

Entre la deuxième et la troisième période, Bélanger jure ne pas s’être fâché contre ses joueurs, mais leur avoir expliqué qu’un mauvais match pouvait survenir et que les séries de fin de saison étaient souvent des montagnes russes. «Je leur ai dit de trouver une façon de gagner et c’est ce qu’ils ont fait», indique l’entraîneur.

Triplé de Fauchon

C’est Jonathan Fauchon qui a pris les choses en main en inscrivant trois buts, dont deux en avantage numérique, en moins de quatre minutes en milieu de période. William Robitaille est ensuite venu compléter la feuille de pointage.

Pendant ce temps, le gardien Thomas Couture, qui avait bloqué les 16 rondelles dirigées vers lui par les joueurs du Phénix au cours des deux premiers engagements, n’a pas vu un seul lancer au cours de la troisième période.

«Je crois que c’était important pour les gars de protéger le blanchissage de Thomas. Tout le monde veut être bon devant son gardien, car il nous a sortis du trouble à quelques reprises», a terminé Bélanger. Les Chevaliers prendront la route de Lachenaie pour disputer le troisième match de cette série 3 de 5 jeudi soir.

Le Blizzard l’emporte

À Saint-Augustin, le Blizzard du Séminaire Saint-François a réussi à égaler les chances en l’emportant 4 à 2 mardi sur les Gaulois de Saint-Hyacinthe. Comme la veille, la troupe de Frédéric Parent a cependant dû jouer du hockey de rattrapage.

Les Gaulois menaient 2 à 0 en fin de première grâce à des buts de Léo Saint-Michel et William Cantin. C’est là que Jérémy Sainte-Marie a marqué le but qui a amorcé la remontée du Blizzard.

Alexandre Lamarre et Brendan Tremblay ont aussi compté en deuxième pour porter le Blizzard en avant et Tommy Cormier a complété le pointage dans un filet désert.

Le Blizzard disputera les troisième et quatrième matchs de cette série jeudi et vendredi au Stade L.P. Gaucher de Saint-Hyacinthe.