C’est la consternation et la déception chez les Chevaliers de Lévis après que les Lions du Lac Saint-Louis les eurent éliminés en demi-finale de la Ligue midget AAA avec un but inscrit au début de la première période de prolongation.

Les Chevaliers de Lévis éliminés!

La campagne de rêve des Chevaliers de Lévis finit en cauchemar. Après n’avoir perdu qu’une fois en 52 matchs, ils se sont inclinés à trois reprises dans la dernière semaine face aux Lions du Lac-Saint-Louis. Dont un revers de 5-4 en prolongation mardi soir, à Charny, et les voilà éliminés en demi-finale!

«On a eu huit mois extraordinaires et une mauvaise semaine et demie», a résumé l’entraîneur-chef Mathieu Turcotte, après l’ultime défaite où ses protégés ont quand même effacé un déficit de 4-2 en troisième période.

Mais un but de Christopher Duchesne, son deuxième du match, après 3 min 59 de temps supplémentaire, est venu jeter une douche glaciale sur les Chevaliers de Lévis et leurs partisans dans le vétuste Aquaréna de Charny, où ils ont passé cet hiver très chaud.

Les Chevaliers ont inscrit moult records de victoires, concluant le calendrier avec un fantastique dossier de 41-1. Au total de la campagne, saison, tournoi de mi-saison et séries, Lévis aura compilé une fiche de 53-4.

«Ce qu’on a fait n’a jamais été fait avant. Une équipe championne, il y en a une chaque année», affirme Turcotte, ajoutant du même souffle que l’on ne manquerait toutefois pas d’«analyser pourquoi on ne s’est pas rendus où on voulait se rendre».

Car la finale de la Ligue de hockey midget AAA du Québec opposera bel et bien les Lions du Lac-Saint-Louis aux Cantonniers de Magog, à compter de vendredi. Et les vainqueurs représenteront ensuite le Québec au tournoi de la Coupe Telus, le championnat canadien midget, fin avril, à Thunder Bay. Pas les Chevaliers de Lévis, comme tout le monde s’y attendait.

Pression difficile

Turcotte rappelle que la pression des records et l’attention médiatique engendrée toute l’année ont été parfois dures à porter pour ses hockeyeurs âgés de 15 à 17 ans. «Nos gars se sont battus jusqu’à la fin, un coach ne peut pas demander plus», a résumé celui-ci, louant le caractère de sa bande et l’expérience du camp adverse.

Levi a le numéro de Lévis

La grande vedette du côté du Lac-Saint-Louis a sans contredit été le gardien de 17 ans Devon Levi. Celui qui dispute sa troisième campagne midget AAA pour ensuite se destiner à une université américaine a bloqué plus de 50 rondelles pour la quatrième fois dans cette série de cinq rencontres.

«On n’est pas surpris des performances de Levi», atteste le pilote des Lions, Jon Goyens. «Il est revenu avec nous cette année parce qu’il n’a qu’un seul but pour lui et l’équipe. Ce gars-là est dans notre programme depuis qu’il a huit ans. Il a le Lion tatoué sur le cœur.»

Avec encore 52 arrêts mardi, Levi aura montré un excellent taux d’efficacité de ,953 dans la série contre Lévis. Il a surtout stoppé 107 rondelles de plus que les portiers des Chevaliers (278 contre 171)! Victime de quatre buts, dont un sur le premier lancer vers lui, Thomas Couture (21/25) a cédé mardi sa place après deux périodes à David Provencher (9/10). Ils ont compilé un taux d’efficacité combiné de ,918 dans la série.

Goyens a réussi à convaincre ses Lions qu’ils n’affrontaient pas une équipe de 41-1 en saison, mais plutôt à 0-0 en début de série comme eux, qui l’auront finalement emporté 3-2.

En l’absence du capitaine et deuxième marqueur de l’équipe Nicolas Daigle, blessé, le trio formé de Joshua Roy, Olivier Nadeau et William Veillette a marqué trois des quatre buts des Chevaliers, un chacun, Olivier Coulombe récoltant l’autre.