La tenue des lanceurs lors des matchs préparatoires n’inquiète pas le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini.

Les Capitales l’emportent 11-8 contre les Aigles

Le festival offensif amorcé la veille entre les Aigles de Trois-Rivières et les Capitales s’est poursuivi dimanche soir. Ces derniers ont remporté 11-8 le duel hors concours présenté au stade Canac, devant une poignée de mordus.

Après le match nul de 9-9 disputé à Sherbrooke la veille, c’est donc 37 points que les deux rivaux ont inscrits sur la feuille de pointage pendant la fin de semaine. Dimanche, les lanceurs partants, Karl Gélinas et Kramer Sneed, ont été particulièrement malmenés : c’était déjà 8-3 après deux manches! Gélinas a accordé quatre points et cinq coups sûrs en seulement trois manches.

Aucune inquiétude chez Patrick Scalabrini. «C’est la présaison. Ils ne lancent pas pour retirer les gars, tant que pour essayer tous leurs lancers. On va affronter ces frappeurs-là de façon différente en situation réelle», a expliqué le gérant des Capitales après la rencontre.

«Les deux équipes ont de bons frappeurs. Il n’y avait pas de cheap hits», a commenté à son tour l’entraîneur-chef des Aigles, T.J. Stanton. «Je pense que les deux équipes ont besoin de faire de petits ajustements. C’est une combinaison des deux choses : quelques mauvais lancers et de bons frappeurs.»

Chez les Capitales, Jordan Serena a cogné un circuit de deux points en première, après des doubles consécutifs de Lachlan Fontaine et Kalian Sams. C’était déjà 4-0 Capitales après une manche.

Le joueur de premier-but Fontaine s’est aussi fait remarquer avec deux points produits, en plus de faire une apparition d’une manche — parfaite! — au monticule. Il avait lancé 8,2 manches en 2016 pour les Capitales.

Belle sortie pour le Taïwanais Shao-Pin Ho, auteur d’un double bon pour deux points en sixième, mais aussi de quelques belles pièces de jeu défensives au deuxième-but.

Ryan Searle, Will Dennis et Andrew Elliott sont aussi montés sur la butte.

Chez les Aigles, le Québécois David Glaude a connu un fort match, produisant cinq points, dont trois sur un circuit en deuxième manche. Ancien joueur des Diamants de Québec dans le junior, Glaude avait disputé une rencontre pour les Capitales la saison dernière avant de se retrouver chez l’ennemi.

«Il peut jouer à sept positions! C’est vraiment important d’avoir un joueur comme ça, capable de jouer partout en défensive et qui n’est pas un négatif à l’attaque. C’est un gros avantage», a souligné Stanton, qui aimerait même voir Glaude apprivoiser le poste de receveur. Ne lui manquerait plus qu’à se débrouiller au monticule pour devenir l’ultime joueur complet!

+

LES SEULES COUPES À VENIR MARDI SOIR

Patrick Scalabrini devrait effectuer ses seules coupes après le match hors concours de mardi soir, contre les Brewers de Sainte-Thérèse de la Ligue de baseball majeur du Québec. Grosso modo, trois joueurs sont présentement de trop chez les Capitales, un chiffre qui n’est pas coulé dans le béton, souligne toutefois le gérant.

Les lanceurs québécois Marc-Antoine Bérubé et Christopher Sauvé font partie des athlètes qui luttent pour un poste. Même chose pour des joueurs de position tels Mattingly Romanin, Jordan Serena et Brad Antchak. Le résultat de la rencontre de mardi n’aura aucune importance, mais ces hommes pourraient y jouer leur avenir avec les Capitales.

Par ailleurs, Scalabrini prévoit que l’Américain Stephen Gaylor, toujours en attente de son passeport, devrait rejoindre sa nouvelle formation d’ici la fin de la semaine.