Austin Chrismon a été épouvantable en accordant onze points, dont huit mérités, sur treize coups sûrs en seulement quatre manches.

Les Capitales en route vers la pire saison de leur histoire

En perdant à nouveau samedi soir par la marque de 13 à 7 contre les Boulders à Rockland, les Capitales de Québec ont diminué un peu plus leurs chances de participer aux séries de fin de saison et poursuivi leur marche vers la pire saison de leur histoire.

Avec 21 parties à jouer, les Caps sont donc à huit matchs des Boulders et de la dernière place disponible pour les séries. «C’est de plus en plus compliqué... ça va prendre un petit miracle», laisse tomber le gérant Patrick Scalabrini au téléphone après la partie.

Sans le dire ouvertement, Scalabrini n’était pas de très bonne humeur contre son partant Austin Chrismon, qui a été épouvantable en accordant onze points, dont huit mérités, sur treize coups sûrs en seulement quatre manches.

«L’histoire se répète: les bâtons se sont présentés, mais le partant n’était pas là. Austin a eu de grosses malchances en début de match, mais après, ce fut une piètre performance. Il n’a juste pas fait le travail. Ça fait quatre contre-performances des partants au cours des cinq derniers matchs», a-t-il analysé.

«Offensivement, les gars se sont battus, on a été dangereux à l’attaque et j’ai adoré ça. Mais pour les partants, honnêtement je ne sais pas ce qui se passe. Je crois en eux, ils ont fait le travail au début de la saison, mais maintenant, c’est comme s’ils s’étaient donné le mot», enchaîne le gérant.

Saison difficile

Scalabrini ne se souvient pas d’avoir connu une saison aussi difficile. «Si c’est la pire saison des Capitales? Je ne suis pas allé voir... Je n’ose pas...», avoue-t-il à propos de la fiche de .378 et des 28 maigres victoires de ses protégés.

En fait, avant cette année, les Caps n’avaient connu que deux saisons sur 20 sous la barre de .500: leur troisième, en 2001, alors qu’ils avaient raté les séries avec 44 victoires et 47 défaites (.484) et 2014, alors qu’ils n’avaient pas non plus réussi à se qualifier avec 46 gains et 50 revers (.479).

Ils devront remporter 15 de leurs 21 derniers matchs s’ils veulent surpasser leur plus petit nombre de victoires, soit 43, à leur première saison et alors qu’ils ne disputaient que 86 parties par année.

«Une chose que je peux te dire, c’est que c’est la première fois que je me retrouve en dernière place, tant comme joueur que comme gérant», a laissé tomber Scalabrini en terminant.

Notes: Les Capitales renoueront lundi avec le voltigeur Conner Panas, qui avait joué quatre matchs avec eux plus tôt cette saison et avait fait partie de l’équipe canadienne qui avait remporté l’argent aux derniers Jeux panaméricains... Malgré le pointage élevé samedi, seulement deux joueurs ont claqué la balle par-dessus la clôture du Palisades Credit Union Park: l’ancien receveur des Capitales Adam Ehrlich, qui évolue maintenant à Rockland, et le troisième but des Capitales Jesse Hodges... Tous les joueurs des Boulders ont frappé au moins un coup sûr samedi et tous, sauf le voltigeur Grant Heyman, ont marqué au moins un point... Le partant des Boulders JD Busfield a ajouté une victoire à sa fiche, mais il a été à peine plus brillant que Chrismon, permettant neuf coups sûrs et sept points, dont cinq mérités, en cinq manches de jeu... Les Caps disputent le dernier match de cette série à 17h dimanche avant de revenir au Stade Canac lundi pour y affronter les Jackals du New Jersey...