L’arrêt-court T.J. White (photo) et J.D. Williams sont entrés en collision sur un ballon à l’entre-champ, en troisième manche. White s’est blessé à la cheville et est contraint à quelques jours de repos.

Les Capitales balayés à Rockland

De mal en pis pour les Capitales. Le club pro de baseball de Québec s’est fait tabasser 13-5 à Rockland, dimanche, étant balayé une première fois cette saison. Trois joueurs se sont en plus blessés.

«Ça n’a pas été une belle fin de semaine. Va falloir réévaluer certaines patentes, avec nos joueurs cubains qui n’arrivent toujours pas et les renforts qu’on continue d’attendre. Faut retomber sur nos pattes rapidement», a résumé un Patrick Scalabrini songeur, joint au téléphone après la rencontre.

Les Capitales s’enlisent en queue de classement de la Ligue Can-Am avec une pitoyable fiche de 4-12, rentrant à la maison après un balayage de trois défaites à Rockland.

«Sur papier, Rockland est censé être l’équipe la plus faible et ils nous ont donné plusieurs leçons de baseball depuis deux semaines», constate Scalabrini.

Le problème, c’est que le patron a beau parler de «se lever» et de «changer les choses», son propre rayon d’action s’avère pour l’instant assez limité.

Encore plus depuis dimanche, alors que l’arrêt-court T.J. White et le voltigeur de gauche J.D. Williams sont entrés en collision sur un ballon à l’entre-champ, en troisième manche. White s’est blessé à la cheville et Williams a heurté sa tête sur la cuisse de White. Les deux n’ont pas fini le match et on parle de quelques jours de repos pour White.

Le releveur Seth Davis s’est ensuite plaint de maux de bras dès son 11e lancer, en sixième manche. «C’est plus inquiétant, dans son cas. On espère que ce n’est pas trop sérieux, mais ça ne regarde pas bien», a indiqué Scalabrini.

Dans sa collision avec T.J. White, J.D. Williams (photo) a heurté sa tête sur la cuisse de ce dernier. Il n’a pas fini le match.

Richmond généreux

Pendant que la chute des représentants de Québec semble sans fin, les Boulders ont oublié leur mauvais début de 1-4 et montrent un dossier de 9-6, après avoir engrangé huit victoires à leurs 10 derniers matchs. De ces huit victoires, six ont été acquises en sept affrontements face aux Capitales.

Et celle de dimanche après-midi aurait pu être encore plus cuisante, sous le soleil de 25 °C de Pomona, dans l’État de New York. Les locaux ont claqué la balle en lieu sûr 18 fois et obtenu cinq buts sur balles, laissant ainsi 10 coureurs sur les sentiers.


« Sur papier, Rockland est censé être l’équipe la plus faible et ils nous ont donné plusieurs leçons de baseball depuis deux semaines »
L’entraîneur-chef des Capitales, Patrick Scalabrini

Dans un Palisades Credit Union Park toujours hospitalier pour les frappeurs, les locaux ont inscrit des points lors de six de leurs huit tours au bâton. Blake Grant-Parks et Richie Fecteau ont cogné deux circuits solos sur deux tirs consécutifs du partant Scott Richmond en début de deuxième. Les Boulders ont aussi réussi six doubles dans la partie.

Richmond a pris la direction des douches après quatre manches. Le vétéran de 39 ans et ancien des ligues majeures a alloué huit points, dont six mérités, sur neuf coups sûrs et trois buts sur balles en 88 lancers (52 prises). Sa moyenne de points mérités s’élève à 7,57 en quatre départs pour une fiche de 1-2 chez les Capitales.

«Scott a connu une sortie difficile. En fait, c’est dur à évaluer, parce que ses lancers étaient de qualité, mais ils ont frappé quelques coups sûrs chanceux et, ensuite, quelques coups sûrs solides. Mais statistiquement, ça ne paraît pas bien», analyse l’instructeur-chef.

Jackson arrive enfin

Même s’il se voit dans l’obligation de garder certains joueurs dont il aimerait se débarrasser, Scalabrini ramène à Québec le nouveau venu Rian Kiniry, auteur dimanche de deux autres points produits pour cinq en quatre matchs avec sa nouvelle équipe.

Le gros cogneur Jhalan Jackson devrait enfin se pointer à Québec mardi soir, lors du premier des trois matchs face aux Champions d’Ottawa (7-9), et être au poste mercredi.

À noter que l’ex-receveur des Capitales Adam Ehrlich a obtenu deux coups sûrs et a produit deux points, dimanche, ce qui porte sa fiche contre son ancienne équipe cette saison à 13 en 20 avec sept points produits. Son coéquipier Ryne Birk a produit sept points juste dans la récente série de trois jours.

NOTE: La recrue des Aigles de Trois-Rivières (5-11) Raphaël Gladu retourne dans l’organisation des Mets de New York, après 14 matchs dans la Can-Am pour une moyenne au bâton de ,291 et six points produits.