Danton Heinen pointe à égalité au quatrième rang chez les recrues avec ses 10 buts et 20 mentions d'aide.

Les Bruins surprennent malgré l'inexpérience et les blessures

BOSTON — L’inexpérience et les blessures devaient empêcher les Bruins de Boston de revenir dans les bonnes formations de la LNH.

Mais après avoir amassé au moins un point lors de 11 matchs de suite avant d’entamer leur pause de cinq jours, les Bruins présentent la deuxième meilleure fiche de la section Atlantique. 

Malgré une défaite en prolongation aux mains des Penguins de Pittsburgh, dimanche, les Bruins ont amorcé leur pause avec une fiche de 8-0-3. Il s’agit de leur meilleure séquence depuis qu’ils ont revendiqué un dossier de 15-0-1 en mars 2014, en route vers la meilleure récolte de points de la LNH.

«Nous sommes dédiés à y aller un jour à la fois et à ne pas regarder trop loin», a indiqué l’attaquant Brad Marchand, le meilleur pointeur des Bruins avec 40 points. Évidemment, ça n’ira pas toujours aussi bien qu’en ce moment, mais nous en sommes conscients. Nous voulons nous assurer que nous nous donnons une occasion de gagner à chaque match.»

Après avoir mis fin à une disette de deux ans sans faire les séries, au printemps dernier, les Bruins ont ajouté plusieurs recrues à leur formation en raison des blessures. Le centre David Krejci a raté 18 matchs, Marchand en a raté huit, tandis que Patrice Bergeron a été tenu à l’écart du jeu pour cinq parties. L’attaquant David Backes a subi une intervention chirurgicale et raté 17 matchs.

Le travail des jeunes

Le crédit revient aussi aux gardiens Tuukka Rask, qui a permis à son équipe de récolter au moins un point lors de ses 13 derniers départs (11-0-2), et Anton Khudobin. Les recrues Charlie McAvoy et Matt Grzelcyk ainsi que le joueur de deuxième année Brandon Carlo font également du bon travail en défensive.

«Ce sont de bons joueurs, a affirmé l’entraîneur-chef Bruce Cassidy. Ils ont été jumelés avec les bons partenaires. Nos attaquants défensifs peuvent aussi venir corriger quelques-unes des erreurs de nos jeunes défenseurs.»

McAvoy a amassé cinq buts et 16 mentions d’aide et il est le deuxième joueur le plus utilisé des Bruins, à 22:53 minutes par match. Il est aidé par le vétéran Zdeno Chara, qui joue en moyenne 23:20 minutes par partie à 40 ans, afin de tenir en échec les meilleurs trios adverses.

À l’attaque, le trio composé de Bergeron (16 buts), Marchand (17) et David Pastrnak (17) est un des plus dangereux de la LNH. Les Bruins ont aussi reçu une belle production offensive de Danton Heinen, à égalité au quatrième rang chez les recrues grâce à ses 30 points (10-20).

Dix autres joueurs des Bruins ont récolté au moins 17 points depuis le début de la campagne. «Je ne crois pas que nous gagnons par accident et c’est la bonne nouvelle, a ajouté Cassidy. Ce n’est pas comme si nous nous fions uniquement aux gardiens ou qu’il n’y avait qu’un seul trio qui marquait. L’attaque est équilibrée, notre défensive est efficace et nos gardiens font des arrêts clés au bon moment. En tant qu’entraîneur-chef, c’est toujours rassurant de voir ça.»