En avance 4-3 après deux périodes, les Maple Leafs de Toronto n’ont pu fermer la porte aux Bruins de Boston, qui ont inscrit quatre buts au dernier tiers pour enlever le match décisif de la série par la marque de 7-4. Boston affrontera Tampa Bay au deuxième tour à compter de samedi.

Les Bruins éliminent les Maple Leafs

BOSTON — Jake DeBrusk a dénoué l’impasse en enfilant son deuxième but du match, à 5:25 du troisième engagement, pour propulser les Bruins de Boston vers le deuxième tour des séries éliminatoires en vertu d’un gain de 7-4 devant les Maple Leafs de Toronto, mercredi, lors du septième match de la série.

Moins de cinq minutes après que Torey Krug eut créé l’égalité 4-4 au tout début du troisième vingt, DeBrusk a permis aux Bruins de prendre les devants 5-4. S’amenant rapidement en territoire adverse, l’attaquant s’est moqué de Jake Gardiner, avant de déjouer Frederik Andersen d’un faible tir entre les jambières. David Pastrnak a par la suite creusé l’écart à 6-4, puis Brad Marchand a enfoncé le dernier clou dans le cercueil, portant la marque à 7-4 avec moins d’une minute à faire dans un filet désert.

Au début de la rencontre, DeBrusk, en avantage numérique, avait permis aux Bruins d’égaler la marque 1-1, tout juste après le but de Patrick Marleau, en première période.

Patrice Bergeron a récolté un but et deux mentions d’assistance, alors que Marchand s’est aussi fait complice de Pastrnak. Danton Heinen a également noirci la feuille de pointage. Le gardien Tuukka Rask a pour sa part repoussé 20 des 24 tirs auxquels il a fait face.

Doublé de Marleau

Marleau a fait bouger les cordages à deux reprises du côté des Maple Leafs, mais en vain. Kasperi Kapanen et Travis Dermott ont également touché la cible pour la formation torontoise. Andersen a réalisé 29 arrêts dans une cause perdante.

Les Maple Leafs avaient forcé la tenue d’un match ultime après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans la série. Ils tiraient également de l’arrière 3-1 lorsque les deux équipes s’étaient rencontrées lors des séries de 2013 et avaient prolongé le duel jusqu’à la limite des sept matchs. La formation torontoise avait laissé filer une avance de trois buts en troisième période pour finalement s’incliner. Les Bruins avaient comblé un déficit de 4-1 pour voler la victoire, 5-4, en prolongation.

La chute n’a pas été aussi abrupte cette fois-ci, mais elle a néanmoins été aussi douloureuse. Les visiteurs menaient 4-3 après 40 minutes de jeu, avant que Krug ne crée l’égalité 70 secondes après le premier coup de sifflet au troisième engagement.

Les Bruins amorceront leur série de deuxième ronde samedi, à 15h, alors qu’ils rendront visite au Lightning à Tampa Bay.