Brad Marchand, félicité par son coéquipier David Pastrnak, a marqué ce qui s’est avéré être le but gagnant dans le gain de 3-1 des Bruins, jeudi soir. Boston mène la série 3-1 face à Toronto.

Les Bruins à un gain d'éliminer les Leafs

TORONTO — Malgré l’absence de Patrice Bergeron, les Bruins de Boston ont fait un pas important vers une qualification au deuxième tour des séries grâce à une victoire de 3-1 contre les Maple Leafs, jeudi à Toronto.

Ce gain des Bruins dans le château fort des Maple Leafs leur permet de prendre une avance de 3-1 dans la série. Ils auront la chance d’éliminer Toronto au TD Garden, samedi (20h).

Environ 30 minutes avant le début de la rencontre, les Bruins ont annoncé que Bergeron souffrait d’une blessure au haut du corps et que son cas allait être réévalué sur une base quotidienne. C’est Riley Nash qui a remplacé Bergeron au centre de Marchand et de Pastrnak.

«Avec Bergeron qui ne jouait pas ce soir, ça s’annonçait bien pour nous», a déclaré au Globe and Mail l’entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock.«Nous devions trouver une manière de gagner. Nous étions dans notre aréna, nous devions gagner.»

Malgré tout, Pastrnak s’est de nouveau imposé en récoltant deux mentions d’aide pour porter son total de points à 11, un sommet dans la LNH depuis le début des éliminatoires. Il a d’abord participé au premier but des séries de Torey Krug, inscrit après seulement 28 secondes de jeu. Il a ensuite contribué à l’éventuel but victorieux, marqué par Brad Marchand à 16:55 de la période médiane.

Jake DeBrusk a enfilé le but d’assurance à 4:17 du troisième vingt. Tomas Plekanec, en première période, a réussi l’unique but des Leafs qui ont dirigé 32 rondelles vers Tuukka Rask. Pendant ce temps, les Bruins ont été limités à 21 tirs vers Frederik Andersen.

«Je pense qu’on a fait de bonnes choses dans ce match», a dit l’attaquant des Leafs James van Riemsdyk. «Mais il n’y avait pas beaucoup de chances de marquer. C’était un match très serré, le genre de match auquel tu t’attends de disputer dans les séries. Au final, ils ont fait les choses juste un petit mieux que nous.»

Même s’ils pourront compter sur le retour du joueur de centre Nazem Kadri — il vient de terminer une suspension de trois rencontres — pour le cinquième match, la tâche s’annonce très ardue pour la troupe torontoise.

«C’est une bonne chose, car il ajoute de l’habileté à notre alignement», a souligné Mitch Marner. «Il va avoir hâte de jouer. Quant à nous, on doit s’assurer de faire les choses comme il faut et de lancer davantage vers le filet.»

Les Caps ramènent tout le monde à zéro

Battus deux fois à la maison, les Capitals ont redressé la situation en jouant le même tour au Blue Jackets. Inspirée par une soirée de trois points d’Evgeny Kuznetsov (1 but, 2 aides), jeudi, la bande à Alex Ovechkin a créé l’égalité dans la série en signant une deuxième victoire de suite à Columbus, cette fois au pointage de 4-1.

Tom Wilson et Ovechkin ont récolté chacun un but et une aide. Ovi a récolté six points (3 buts, 3 aides) en quatre matchs. Seul Bonne Jenner a pu déjouer Braden Holtby, auteur de 23 arrêts. À l’autre bout, Sergei Bobrovsky a été mis à l’épreuve 32 fois.

La série retourne maintenant à Washington, où le cinquième aura lieu samedi (15h).