Le gérant des Boulders de Rockland, Jamie Keefe, a travaillé cet hiver à améliorer la profondeur de son équipe.

Les Boulders veulent faire oublier leur défaite

Secoué tout l'hiver par la défaite devant ses partisans au cinquième match d'une finale que son équipe menait 2-0, le gérant Jamie Keefe s'est promis que les siens ne manqueraient plus de profondeur au monticule.
Ainsi, pas moins de 16 lanceurs ont pris part au camp d'entraînement de la formation new-yorkaise. «Je n'utiliserai pas cette excuse pour expliquer notre revers contre Ottawa, mais le réservoir de nos lanceurs surutilisés était à sec», admet le vétéran de cinq saisons à la barre des Boulders.
Keefe se réjouissait de l'acquisition des vétérans Mayckol Guaipe, un releveur ayant joué dans les majeures à Seattle pas plus tard qu'en 2016, et du droitier Marcel Prado, tous deux issus de la filière vénézuélienne où l'as de la rotation Richard Salazar jouit d'une grande influence. «Il n'est pas qu'un lanceur, «Sally» est aussi un mentor pour ces joueurs», indiquait Keefe, dont l'unique souci était d'obtenir leurs permis de travail aux États-Unis.
À l'offensive, il mise sur le retour à Rockland de Joe Maloney, le joueur par excellence du baseball indépendant en 2015, pour combler la perte de Junior Arroyo, meneur de la Ligue avec 89 points marqués. «Il revient avec le désir d'exceller à nouveau», note celui qui mise encore sur le receveur étoile Marcus Niddifer.
Champions en 2014, les Boulders ont perdu trois joueurs, dont Arroyo, au profit du baseball affilié et du Mexique. Un signe qui ne ment pas. «La Ligue Can-Am est de plus en plus forte et reconnue, il n'y a plus aucun match facile.»
***
Boulders de Rockland
Gérant : Jamie Keefe (5e saison)
Dossier en 2016 : 58-42 (2e rang)
Séries 2016 : finalistes
Joueur incontournable : le receveur étoile Marcus Nidiffer a frappé 14, 22 et 20 circuits depuis trois ans à Rockland.
As de la rotation : Richard Salazar, fiche de 10-6 (3,31)
Plus gros ajouts : Joe Maloney (voltigeur), joueur par excellence du baseball indépendant en 2015, et Maycol Guaipe, qui a lancé dans les majeures (Seattle) en 2016.
Ils leur manqueront : l'arrêt-court Junior Arroyo (Marlins), le lanceur David Fischer (Twins) et le voltigeur Leandro Castro (Mexique) ont été promus à un plus haut niveau.