Atteint par un tir à l’épaule gauche le gardien Ben Bishop s’est effondré sur la patinoire. Les Blues ont conservé la possession de la rondelle pour marquer leur troisième but du match.

Les Blues forcent la présentation d’un match ultime [VIDÉO]

DALLAS — Jaden Schwartz et Samuel Blais ont marqué dans un intervalle de 33 secondes en troisième période, sonnant la fin pour le gardien Ben Bishop, et les Blues de St. Louis ont battu les Stars de Dallas 4-1, dimanche, forçant la présentation d’un match ultime dans leur série demi-finale de l’Association de l’Ouest.

Schwartz a porté le score à 3-1 avec 12:23 à faire, quand il a dévié un lancer d’Alex Steen dans un filet ouvert. Steen venait de récupérer un retour après que le tir de Colton Parayko eut atteint Bishop à l’épaule gauche et ébranlé le gardien, qui s’était effondré sur la patinoire.

«C’était un tir puissant, un vrai tir pesant. Il faut tirer au but, non? C’était intelligent (de la part de Steen) de tirer immédiatement vers le filet, a raconté le capitaine des Blues, Alex Pietrangelo. C’était bien réussi par “Schwartzy”. Il bourdonne autour du filet adverse depuis le début des séries et il continue à être récompensé.»

Bishop a reçu la visite d’un médecin et est d’abord resté dans le match, mais il a finalement retraité au vestiaire après que Blais, qui participait à un premier match en séries, l’eut battu d’un puissant tir.

«Quand vous êtes comme ça dans l’enclave, vous tirez dans l’objectif de marquer, a dit Parayko. Je voulais que mon lancer évite le gars devant moi et atteigne le coin du filet. (...) Je ne tente jamais de blesser quelqu’un.»

L’entraîneur-chef des Stars, Jim Montgomery, a indiqué que Bishop était correct, rappelant que son gardien no 1 était resté dans la partie avant de céder sa place à Anton Khudobin.

Jeu controversé

Même si les Blues ont conservé la possession de la rondelle pendant que Bishop était étendu sur la patinoire, le défenseur des Stars John Klingberg croyait que les arbitres auraient dû arrêter le jeu.

«Nous ne pouvons rien y changer, a souligné Klingberg. Nous n’avons pas suffisamment bien joué pour gagner. Nous n’allons pas nous concentrer sur ce jeu.»

L’entraîneur-chef des Blues, Craig Berube, a rappelé que les arbitres «ne sifflent pas quand vous avez la possession. (...) Il avait toujours son masque et c’est pour ça que ça s’est déroulé ainsi».

Pietrangelo avait donné le ton à la rencontre en faisant bouger les cordages après 63 secondes de jeu. David Perron a aussi marqué pour les Blues, qui joueront le match décisif devant leurs partisans, mardi.

Les deux rivaux de la section Centrale avaient aussi eu besoin de sept parties pour déterminer un vainqueur lors de leur confrontation de deuxième tour il y a trois ans. Les Blues avaient alors marqué trois buts en première période, en route vers une victoire de 6-1, à Dallas.

Le gardien des Blues Jordan Binnington a stoppé 22 tirs, cédant seulement devant Tyler Seguin pendant un avantage numérique des Stars en première période.

Bishop, qui affichait un taux d’efficacité de ,936 en séries avant la rencontre, a repoussé 16 des 20 tirs dirigés vers lui. Khudobin a réalisé cinq arrêts en relève.

Les deux buts rapides des Blues ont été inscrits peu de temps après que les Stars eurent été incapables de profiter d’une situation où Binnington était étendu sur la glace.

Perron a marqué le but gagnant tard en deuxième période, quand il a fait fi de la couverture de Klingberg pour inscrire son troisième but des séries. Oskar Sundqvist a transporté le disque en zone des Stars et a fait une passe vers le devant du filet. Perron a étiré le bâton autour de Klingberg pour dévier la rondelle dans l’objectif.

«Je suis prêt à tourner la page et me concentrer sur le prochain match. C’était un beau défi pour nous, a dit Perron. Personne n’était arrivé avec la tête entre les jambes. Nous étions prêts à relever le défi. (...) Nous sommes contents de pouvoir jouer au moins un match de plus.»

Les 23 tirs des Stars égalent leur plus petit total des séries. Leur unique but a été marqué avec 8:25 à faire en première période quand Mats Zuccarello y est allé d’une passe précise vers Seguin, dont le tir sur réception s’est faufilé entre les jambières de Binnington.