«J’ai été envoyé au monticule souvent ici, je suis simplement de l’autre côté du terrain maintenant, a déclaré Clay Buchholz. J’ai essayé d’utiliser cette expérience à mon avantage et de regarder d’anciens départs que j’ai obtenu ici.»

Les Blue Jays ont le dessus sur les Rays 3 à 1

TORONTO — Clay Buchholz s’est préparé pour son premier départ dans l’uniforme des Blue Jays de Toronto en regardant quelques vidéos de lui qui oeuvrait au Rogers Centre.

À titre d’ancien lanceur des Red Sox depuis la dernière décennie, le vétéran a eu le choix quand il est venu le temps de choisir les vidéos.

«J’ai été envoyé au monticule souvent ici, je suis simplement de l’autre côté du terrain maintenant, a déclaré Buchholz. J’ai essayé d’utiliser cette expérience à mon avantage et de regarder d’anciens départs que j’ai obtenu ici.»

À ses débuts dans l’uniforme des Blue Jays, Buchholz a fait du bon travail dans la victoire de 3-1 des Blue Jays aux dépens des Rays de Tampa Bay, samedi après-midi. En six manches au monticule, le droitier de 34 ans n’a permis qu’un point et six coups sûrs à son premier départ depuis le mois de septembre.

Buchholz a signé un contrat d’un an avec la formation torontoise durant le camp d’entraînement printanier et a soigné une blessure au coude qu’il a subi la saison dernière.

«Je me sens bien. Je suis en santé», a avoué Buchholz.

Lourdes Gurriel fils a produit deux points tard dans le match et les Blue Jays ont rebondi après un lent départ pour vaincre les Rays.

La victoire des Blue Jays est venue gâcher une très belle prestation du partant des Rays, Blake Snell. Le gagnant du trophée Cy-Young de l’Américaine en 2018 a alloué un coup sûr et un but sur balles en six manches, retirant neuf frappeurs sur des prises.

Alors que Snell était installé dans l’abri des Rays, en septième manche, les Blue Jays (5-10) ont pris les devants contre le releveur Chaz Roe. Justin Smoak a amorcé la remontée grâce à un simple et un double de Randal Grichuk a placé des coureurs en position de marquer.

Gurriel a poussé ses deux coéquipiers au marbre à la suite d’un double. Teoscar Hernandez a ajouté un point à l’avance des Blue Jays grâce à un simple, en huitième manche. Le stoppeur Ken Giles a ensuite fermé les livres, obtenant un quatrième sauvetage cette saison.

«C’est un bon frappeur et il n’a obtenu que 50 présences au bâton, ou 40? Alors ça s’en vient, a mentionné le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo. Il a effectué un bon coup pour nous, alors tant mieux pour lui.»

Austin Meadows a produit le seul point des Rays (12-3), qui mènent la section Est de l’Américaine.

Même si Buchholz a été très étincelant, c’est Snell qui a volé la vedette en début de match.

Montoyo a tonné beaucoup de crédit à Snell.

«Il est l’un des meilleurs lanceurs, a reconnu Montoyo, qui a été l’un des entraîneurs des Rays avant d’être embauché à la tête de la formation torontoise en octobre. J’aurais pu lui faire toutes sortes de compliments, mais il est vraiment juste l’un des meilleurs lanceurs du baseball.

«Il a toutes les types de balles inimaginables et il est vraiment bon.»

Les Blue Jays n’ont envoyé aucun coureur sur les sentiers avant la quatrième manche, quand Smoak a soutiré un but sur balles à Snell. La formation torontoise n’a réussi aucun coup sûr avant la sixième manche, quand Luke Maile a obtenu un simple après un retrait.

C’est finalement Thomas Pannone (1-2) qui a ajouté la victoire à sa fiche en vertu de son travail en début de septième manche. Roe (0-2) a été débité du revers.