Les Blue Jays ont décidé de couper les ponts avec Troy Tulowitzki, mardi.

Les Blue Jays libèrent Troy Tulowitzki

TORONTO — Troy Tulowitzki n'avait pas d'autres plans que de jouer à l'arrêt-court comme partant à son retour de blessure. Les Blue Jays de Toronto croyaient qu'il ne serait pas en mesure de jouer régulièrement à un niveau au-dessus de la moyenne.

L'équipe a ainsi décidé de couper les ponts avec le vétéran de 34 ans, mardi.

«À la suite de plusieurs conversations avec Troy et son agent Paul Cohen et en tenant compte de la meilleure solution pour les deux parties, nous avons décidé de libérer Troy», a indiqué le directeur général Ross Atkins par communiqué.

Ce développement surprise est survenu en plein milieu des Assises d'hiver du Baseball majeur.

Une sérieuse blessure à la cheville et des interventions chirurgicales aux deux talons pour retirer des excroissances osseuses ont privé Tulowitzki de la dernière campagne et demie. Atkins avait déclaré la semaine dernière que Tulowitzki se remettait bien des interventions chirurgicales, mais qu'il était trop tôt pour dire quand il sera prêt à jouer dans les Majeures.

Il s'agit toutefois d'une transaction coûteuse pour les Jays : le contrat valide pour encore deux saisons de Tulowitzki devait lui rapporter 34 millions $ US, en plus de 4 millions $ en clause de rachat de la clause d'option de 15 millions $ pour 2021.

Gurriel comme remplaçant?

Lourdes Gurriel est le favori pour être le partant en 2019, tandis que Richard Urena devrait être son second. Les Jays comptent sur l'espoir Bo Bichette au sein de leur organisation et pourrait bien être l'arrêt-court du futur.

Atkins avait été très brusque la semaine dernière, quand il avait été questionné sur la capacité de Tulowitzki de jouer tous les jours.

«Franchement, et je crois que Troy serait d'accord avec moi, c'est improbable, avait-il dit lors de la réunion du chapitre torontois de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique. Il devra jouer au-dessus de ses moyens afin de jouer à un niveau au-dessus de la moyenne en attaque pendant 140 matchs. C'est improbable quand on regarde ses deux dernières saisons et demie.

«Ça ne veut pas dire qu'il ne peut pas le faire. Mais franchement, je n'y crois pas.»

Tulowitzki a été acquis en juillet 2015 des Rockies du Colorado par Alex Anthopoulos, qui avait effectué une série de transactions à la date limite qui avaient permis à l'équipe de se qualifier pour les séries pour la première fois en 22 ans.

Les Rockies avaient également envoyé LaTroy Hawkins aux Jays, en retour de Jose Reyes, Jesus Tinoco, Miguel Castro et Jeff Hoffman.

Tulowitzki se voulait une amélioration par rapport à Reyes à l'arrêt-court, en plus de doter l'équipe d'un meneur ayant de l'expérience en matchs éliminatoires.

Après une éclatante performance dans les séries de 2016, Tulowitzki a connu des ennuis en 2017, avant qu'une sérieuse blessure à la cheville ne le limite à 66 matchs.

En août dernier, il avait clairement indiqué qu'il n'était pas intéressé à occuper un autre rôle que celui d'arrêt-court.

«Je suis un joueur d'inter. Si quelqu'un est meilleur que moi, je ferai ma valise et retournerai à la maison.»

En 12 saisons avec les Rockies et les Blue Jays, Tulowitzki a maintenu des moyennes de ,290/,361/,495 avec 224 circuits et 779 points produits.