La saison 2018 sera-t-elle la dernière de Josh Donaldson avec les Blue Jays?

Les Blue Jays en cinq points

Les Blue Jays de Toronto vont amorcer la saison régulière jeudi à 15h37, en accueillant les Yankees de New York. Voici cinq choses à surveiller en début de campagne :

1) Sans “Tulo” au départ

Troy Tulowitzki étant ennuyé par une blessure à la cheville, c’est le nouveau venu Aledmys Diaz qui va jouer à l’arrêt-court. Tulowitzki s’est blessé en juillet dernier, et il n’y a pas d’échéancier pour son retour. Diaz a été acquis de St. Louis en décembre. Le Cubain de 27 ans s’est distingué à ses premiers pas dans le baseball majeur en 2016 : il a frappé pour ,300 en 111 matchs, avec 17 circuits et 65 points produits. Mais ses chiffres et son temps de jeu ont baissé l’an dernier, les Cards confiant surtout l’arrêt-court à Paul DeJong. Jusqu’au retour de Tulowitzki, Toronto va souhaiter une production ressemblant davantage à celle de 2016, dans le cas de Diaz.

2) Sanchez paraît en forme

En 2017, le lanceur partant Aaron Sanchez a raté la majeure partie de la saison à cause d’une ampoule survenue au camp, et cela a fait mal aux Jays. Le droitier de 25 ans semble avoir laissé cet ennui derrière lui; sa charge de travail n’a pas été limitée en Ligue des pamplemousses, d’ailleurs. Un Sanchez en santé bonifie grandement les chances de succès de l’équipe. En 2016, il a montré une fiche de 15-2 et a présenté la meilleure moyenne de la Ligue américaine, soit 3,00. L’an dernier, Sanchez n’a été au monticule que pendant 36 manches (1-3, moyenne de 4,25).

3) La vie sans Jose Bautista

Les Blue Jays auront un nouveau voltigeur de droite pour la première fois en près d’une décennie : Randal Grichuk. Le club ne réembauchant pas Jose Bautista, Grichuk a été obtenu de St. Louis pendant la saison morte. Il a cogné 22 circuits et produit 59 points en 2017. On souhaite qu’il bénéficie du passage à un stade plus favorable aux frappeurs.

4) Du nouveau dans l’enclos

John Axford, Tyler Clippard et Seung-hwan Oh viennent épauler Roberto Osuna, Danny Barnes, Aaron Loup et Ryan Tepera. Axford, un droitier ontarien de 34 ans, veut donner un nouvel élan à sa carrière, lui qui a été libéré par Oakland en juin dernier. Il a brillé à l’entraînement, ne permettant qu’un point en huit manches, avec 11 retraits au bâton. Le Canadien a préservé 46 gains avec Milwaukee en 2011, menant alors la Ligue nationale à ce chapitre.

5) Donaldson vers l’autonomie

Le troisième-but étoile Josh Donaldson semble en route vers l’autonomie après la saison. Les Jays sont optimistes de le revoir, malgré des différends au fil des négos avec le joueur le plus utile de 2015, dans l’Américaine. L’an dernier, Donaldson a été limité à 113 matchs à cause de blessures et cela a contribué au faible total de 693 points marqués par les Jays, le pire dans l’Américaine.