John Brown est devenu le premier receveur des Bills de Buffalo à lancer une passe de touché.

Les Bills jettent de l’huile sur le feu à Dallas

ARLINGTON, Texas — John Brown est devenu le premier receveur des Bills de Buffalo à lancer une passe de touché, immédiatement après que le quart Josh Allen eut transformé en premier jeu un échappé lors d’une tentative de quatrième essai, dans une victoire de 26-15 contre les Cowboys de Dallas dans l’un des trois matchs au calendrier du jeudi de l’Action de grâce.

La piètre prestation des Cowboys, victimes d’une sixième défaite en neuf rencontres, est survenue quatre jours après que le propriétaire Jerry Jones eut critiqué le personnel d’entraîneurs après une défaite à la Nouvelle-Angleterre, dimanche.

Cette fois-ci, les Cowboys ne pouvaient invoquer les mauvaises conditions météorologiques pour justifier leur difficile performance à l’attaque, après avoir affronté le vent et la pluie lors de leur match contre les Patriots. 

Le quart Dak Prescott a été victime d’une interception et d’une échappée, et en a eu un autre lors d’un quatrième essai pendant une séquence de 50 minutes durant laquelle les Cowboys ont été déclassés 26-0 au tableau indicateur.

Les Cowboys (6-6) ont trébuché après avoir inscrit un touché à leur première série à l’attaque, donnant ainsi une chance aux Eagles de Philadelphie de les rattraper au premier rang du classement de la section Est de l’Association nationale. Les Eagles rendront visite aux Dolphins de Miami dimanche après-midi.

Les Bills (9-3) ont inscrit une première victoire depuis 1975 le jour de l’Action de grâce, à leur premier match durant cette journée fériée en 25 ans.

Allen a lui-même marqué un touché et a complété une passe pour un autre majeur à Cole Beasley, qui a amassé 110 verges par la voie des airs lors de son premier match contre son ancienne équipe.

Les Bears non sans peine

À Detroit, la troisième passe de touché du match Mitchell Trubisky avec 2:17 à faire a permis au Bears de Chicago de triompher des pauvres Lions de Detroit 24-20.

Trubinsky a rejoint David Montgomery sur trois verges, une passe qui est venue couronner une séquence de neuf jeux sur 90 verges. Les Bears (6-6) ont confirmé quelques minutes plus tard sur l’interception d’Eddie Jackson.

Le quart recrue des Lions (3-8-1) David Blough a mené les siens jusqu’à la ligne de 26 des Bears avant de perdre 13 verges sur un sac avec quelques secondes à faire, ne lui laissant d’autres options que de tenter une passe désespérée, que Jackson a captée.

Les Bears ont maintenant gagné trois de leurs quatre dernières sorties après une séquence de quatre revers pour demeurer dans la course aux séries de l’Association nationale.

Les Lions ont maintenant perdu leurs cinq dernières rencontres, une première sous l’entraîneur-chef Matt Patricia.

Ils ont pourtant mené pour la majeure partie de la rencontre, amorcée avec leur troisième quart. Matthew Stafford est tenu à l’écart en raison de blessures au dos et à la hanche. Son substitut, Jeff Driskel, est quant à lui blessé aux ischio-jambiers.

Blough, qui n’a jamais été repêché, a lancé une passe de touché de 75 verges sur sa première passe complétée du match. Il a terminé la rencontre avec 22 passes complétées en 38 pour 280 verges et deux touchés.

Trubinsky a réussi 29 de ses 38 passes pour 338 verges. Il a aussi été intercepté en une occasion.

+

LES TROIS PASSES DE TOUCHÉ DE TRUBISKY MÈNENT LES BEARS A UN GAIN DE 24-20

DÉTROIT - Mitchell Trubisky a amorcé et terminé avec force une rencontre marquée de décisions et jeux médiocres de sa part, et il a permis aux Bears de Chicago de demeurer dans la lutte pour une place dans les séries éliminatoires dans l'Association nationale.

Trubisky a donné l'avance aux Bears grâce à une passe de touché de trois verges à David Montgomery avec 2:17 à écouler au quatrième quart, et les Bears ont vaincu les pauvres Lions de Detroit 24-20 dans le premier de trois matchs à l'horaire du jeudi de l'Action de grâce aux États-Unis.

Les Bears ont effacé un déficit de trois points à l'aide d'une poussée de 90 verges en neuf jeux. Durant cette séquence, Trubisky a converti deux tentatives de troisièmes essais grâce à des passes de 35 et 32 verges à Anthony Miller.

«Il a réussi des passes hors de l'ordinaire à des moments hors de l'ordinaire», a résumé l'entraîneur-chef des Bears, Matt Nagy.

Les Bears ont concrétisé la victoire lors de la série offensive suivante, grâce à une interception d'Eddie Jackson.

Le quart recrue David Blough a mené les Lions jusqu'à la ligne de 26 des Bears avant de perdre 13 verges sur un sac avec quelques secondes à faire. Il n'a eu ensuite d'autres choix que de tenter une passe désespérée, que Jackson a captée pour la seule interception contre lui durant le match.

Tôt au quatrième quart, le demi de coin Kyle Fuller, des Bears, a possiblement empêché les Lions de marquer un touché qui aurait rompu l'égalité de 17-17, lorsqu'il a stoppé J.D. McKissic sur un jeu à un contre un, lors d'un troisième essai et une verge à franchir.

«Probablement l'un des jeux les plus importants de la rencontre, a affirmé Nagy. Ce plaqué par le soulier a totalement changé l'allure du match.»

Au lieu de prendre un risque avec un quatrième essai et une verge à la ligne de 5 verges des Bears, l'entraîneur-chef Matt Patricia a préféré se contenter d'un placement de 24 verges. Ce botté de précision, réussi avec 10:47 à jouer au quatrième quart, donnait aux Lions une avance de 20-17.

Les Bears (6-6) ont maintenant gagné trois de leurs quatre dernières sorties après une séquence de quatre revers.

«Nous nous sommes placés en bonne position pour avoir un autre gros match la semaine prochaine», a mentionné Trubisky.

Les Lions (3-8-1) ont maintenant perdu leurs cinq dernières rencontres, une première depuis l'entrée en scène de l'entraîneur-chef Matt Patricia.

«Il s'agit probablement de l'une des équipes les plus coriaces avec lesquelles j'ai été associé», a affirmé Patricia, un ancien instructeur-adjoint avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

«Cette équipe se bat comme aucune autre que j'ai vu. Il nous faut trouver un moyen de gagner.»

Les Lions ont mené pendant la majeure partie du match malgré le fait qu'ils se soient tournés vers un quart acquis des Browns de Cleveland dans un échange impliquant des choix de septième ronde, après le camp d'entraînement.

«De voir cette équipe batailler et se rassembler autour de quelqu'un de cette façon, voilà qui vous montre à quel point ces hommes dans le vestiaire se soucient de l'un et l'autre.»

Matthew Stafford a raté un quatrième match consécutif en raison de blessures au dos et à une hanche. Jeff Driskel, son réserviste, était ennuyé par une blessure aux ischio-jambiers.

Blough, un joueur qui n'a pas été repêché, a complété sa première passe du match à Kenny Golladay pour un touché de 75 verges, permettant aux Lions d'égaler le score 7-7. Vers la fin du premier quart, il a lancé une passe de huit verges à Marvin Jones pour un autre majeur, et une avance de 14-7.

Trubisky a ramené les deux équipes à égalité, 17-17, à l'aide d'une passe de touché de 18 verges à l'ailier rapproché recrue Jesper Horsted, au troisième quart.

Trubisky a conclu sa journée de travail avec 29 passes complétées en 38 tentatives et trois touchés, égalant une marque personnelle cette saison qu'il avait aussi réalisée dans une autre victoire contre les Lions plus tôt en novembre. Il a accumulé des gains de 338 verges et a été victime d'une interception.

De son côté, Blough a complété 22 de ses 38 tentatives pour des gains de 280 verges. Il a lancé deux passes de touché.

«C'est ce à quoi vous rêvez quand vous êtes jeune, a déclaré Blough. Je suis reconnaissant pour tout, tous les hauts et les bas.» Larry Lage, The Associated Press