George Springer (4) et les Astros avaient de quoi célébrer après avoir balayé les Indians pour accéder à la série de championnat de la Ligue américaine. Springer en a profité pour établir de nouveaux records.

Les Astros suivent leur bonne étoile

CLEVELAND — Les Astros de Houston sont de nouveau en orbite. Les champions en titre du baseball majeur ont culbuté les Indians 11-3 pour les balayer et accéder à la série de championnat de la Ligue américaine, lundi à Cleveland.

Les rivaux des Astros en deuxième ronde seront les Red Sox ou les Yankees. Lundi, Boston l’a emporté 16-1 lorsque Brock Holt est devenu le premier joueur de l’histoire à réussir un carrousel en séries. Les Red Sox pourraient mettre fin à la série dès mardi (20h).  

Houston a conclu cette série avec huit coups de canon. Lundi, George Springer a frappé deux circuits en solo et Carlos Correa en a claqué un de trois points, son seul coup sûr de la série, en 10 présences au bâton.

Springer, qui a été retiré en trois lancers à ses deux présences au bâton contre Mike Clevinger, a eu sa revanche en cinquième manche et a envoyé le premier lancer dans les gradins au champ gauche pour créer l’égalité 1-1. Il s’agissait de son neuvième circuit en séries et d’un record de concession.

Il a claqué le numéro 10 en huitième manche, donnant aux Astros un circuit en 12 rencontres en séries consécutives, égalisant le record de l’Américaine de Baltimore (1983, 1997). «C’est un grand jour pour notre équipe et pour notre ville», a dit Springer. «La fiche individuelle n’a plus d’importance. Ce qui compte est : “Comment puis-je nous aider à gagner?”»

Springer peut se targuer d’avoir sept circuits dans ses sept dernières rencontres en séries, égalisant le record de Lou Gehrig, de Reggie Jackson et de Carlos Beltran pour la meilleure intervalle de sept matchs dans l’histoire. «Je vais le prendre, a dit Springer. Quand tu vois les noms sur cette liste, wow!» 

Les Indians se voyaient écartés au premier tour pour la deuxième année de suite. L’an dernier, les Yankees les ont éliminés après avoir effacé un retard de deux revers. La plus longue disette des Séries mondiales va fêter son 71e anniversaire. 

Cleveland n’a frappé que pour ,144 en trois matchs. En séries, le club n’avait pas été balayé depuis la ronde ultime en 1954.

«Il faut rentrer à la maison avant l’heure. Ça fait toujours mal», a dit le gérant Terry Francona. «Je viens de parler aux gars. Plusieurs deviendront joueurs autonomes. Il va y avoir du roulement, et c’est un groupe spécial que nous avions. Alors c’est pénible de dire adieu avant d’être prêts à le faire.»

Mike Clevinger (à droite) réconforte Jason Kipnis après l'élimination des Indians.

Bauer a nui

Le releveur Trevor Bauer a nui à la cause des Indians en commettant une erreur sur un relais et une autre en voulant prendre un coureur à contre-pied. Lanceur partant en saison régulière, il n’avait commis aucune erreur jusque-là cette année, en 28 apparitions.

Alors que ses coéquipiers s’aspergaient de champagne et de bière dans le vestiaire animé de Houston, le partant Justin Verlander se tenait à l’écart du troupeau afin de savourer un cigare. «Personne ne prend rien pour acquis ici. C’est dans l’ADN de ces gars-là. Cette équipe a les capacités d’accomplir de grandes choses. C’est un tel atmosphère qui amène les victoires. Nous avons l’équipe la plus complète de baseball majeur.»

+

MACHADO RÉPOND AUX ATTENTES

Bouteille de champagne à la main, Manny Machado a immortalisé la victoire des Dodgers avec un égoportrait.

ATLANTA — Lorsque les Dodgers de Los Angeles ont ajouté le joueur d’arrêt-court Manny Machado à leur formation déjà très puissante, c’est exactement ce qu’ils avaient en tête : plusieurs circuits et un autre long parcours en séries.

Machado a produit quatre points, dont trois grâce à une longue balle en septième manche, et les Dodgers ont éliminé les Braves grâce à un gain de 6-2 lors du quatrième match de cette série de division, lundi à Atlanta. Ils participeront à la série de championnat de la Nationale pour la troisième année de suite. Leur prochain arrêt sera vendredi à Milwaukee.

Acquis des Orioles de Baltimore en juillet, Machado avait aussi réussi un double d’un point en première. Il n’a réussi que trois coups sûrs dans cette série, mais il a frappé deux circuits et produit six points. «Je suis simplement ici à apprécier toutes les situations», a-t-il affirmé.

«Il y a tellement d’attentes envers lui», a souligné le gérant Dave Roberts. «Nous avons plusieurs bons joueurs, mais je n’ai que du positif à dire à propos de sa concentration et sa préparation.»

Les Dodgers ont célébré timidement au milieu du SunTrust Park, mais ils ont de plus grands objectifs. L’équipe cherche à gagner une première Série mondiale depuis 1988. «Nous savons que nous avons encore beaucoup de travail à accomplir», a mentionné Roberts. «Nous devons gagner huit autres matchs.»

La première présence en séries des Braves depuis 2013 a donc offert un résultat familier. Ils ont perdu leurs neuf dernières séries et leur dernière série victorieuse remonte à 2001.

Ryan Madson (1-0) a hérité de la victoire après avoir retiré deux frappeurs en cinquième manche alors que les coussins étaient tous occupés.