Le 16 octobre dernier, les Falcons d'Atlanta ont croisé le fer avec les Seahawks de Seattle. La troupe de Dan Quinn s'est inclinée par la marque de 26-24 contre celle de son ancien patron, Pete Carroll.

L'entraîneur des Falcons cherche à rester discret

Dan Quinn, l'entraîneur des Falcons, veut être la dernière personne à attirer l'attention quand les Seahawks de Seattle seront de passage à Atlanta lors du deuxième tour des séries éliminatoires de la NFL, samedi.
Quinn est l'ancien coordonnateur de la défensive des Seahawks. Il a brièvement abordé ses liens avec ce club, lundi, puis il a poliment fait une demande. «Espérons qu'ont a fait le tour et qu'il n'y aura plus de questions de ce genre cette semaine», a t-il dit.
À sa deuxième saison en Georgie, Quinn a guidé les Falcons (11-5) au premier rang de la division Sud de la Conférence nationale et à un laissez-passer jusqu'en deuxième ronde.
Quand les Falcons se sont rendus à Seattle en octobre dernier, les Seahawks ont effectué une remontée pour l'emporter 26-24.
Les Seahawks ont avancé au tableau en battant les Lions de Detroit 26-6 en première ronde des séries, samedi dernier. Samedi, l'enjeu sera une place pour le match de championnat de la Nationale. 
Pour Quinn, cela relègue bien loin toute motivation personnelle qu'il pourrait avoir face aux Seahawks et à son ancien patron, Pete Carroll. «Je n'ai jamais voulu que les caméras soient tournées vers moi, a dit Quinn. Vraiment pas. Je veux que le sujet soit notre équipe. Notre façon de jouer, notre ténacité...»
Quinn a admis qu'il était bien content que le premier duel contre les Seahawks soit déjà chose du passé. «On ne sait pas toujours à quoi s'attendre chaque fois qu'on passe à travers quelque chose pour la première fois... mais ce n'est plus le cas maintenant, a dit Quinn. Je souhaite que nos deux organisations croisent le fer à plusieurs reprises au cours des prochaines années. Et j'ai la nette impression que ce sera le cas.»
Solide défensive
En 2013, avec Quinn responsable de la défensive, ce sont les Seahawks qui ont accordé le moins de points à l'adversaire. Seattle a ensuite gagné le Super Bowl, ce qui a fait de Quinn un candidat convoité quand les Falcons étaient à la recherche d'un entraîneur-chef, après la saison 2014 et le congédiement de Mike Smith.
Atlanta a joué pour ,500 en 2015 après avoir amorcé la saison avec cinq victoires, mais cette saison, l'équipe a brillé avec une fiche de 11-5. Seuls les Cowboys de Dallas (13-3) ont fait mieux dans la NFC.
Quinn dit que sa familiarité avec les Seahawks n'est qu'une petite partie de la stratégie. «Il y a un peu du jeu "je sais que vous savez que je sais..." dit Quinn. Mais vous savez quoi? Après le botté d'envoi, c'est sur le terrain que ça se décide.»
Les Falcons n'ont pas gagné dans les séries depuis janvier 2013 et le quart-arrière Matt Ryan n'a signé qu'un seul gain en cinq sorties au mois de janvier. Mais Quinn répond que la culture de l'équipe a bien changé au cours des deux dernières années.
«Nous avons une vision très claire de qui nous sommes, dit Quinn. On voudrait que ça se fasse du jour au lendemain, mais ça prend du temps, établir et cerner cette vision-là. Notre équipe est très unie. Nous savons très bien qui nous sommes et comment nous voulons jouer.»
Plusieurs accusations déposées contre Joey Porter
L'entraîneur-adjoint et ex-porte-couleurs des Steelers, Joey Porter
L'entraîneur-adjoint et ex-porte-couleurs des Steelers, Joey Porter, a été accusé, lundi, de voies de fait sur le portier d'un bar et sur un policier lors d'une altercation survenu quelques heures après la victoire de 30-12 de Pittsburgh sur Miami, dimanche. L'altercation serait survenue aux environs de 21h30, dimanche. Selon la plainte déposée auprès du procureur du comté, l'officier Paul Abel travaillait comme agent de sécurité dans un bar situé tout près de celui où Porter tentait de rentrer quand un policier qui ne travaillait pas lui a dit qu'un portier avait été menacé par l'ex-secondeur des Steelers. À son arrivée, Abel a constaté que le portier refusait de laisser entrer Porter - qui semblait en état d'ébriété -  à l'intérieur du club. «La dernière fois que vous êtes venu ici, vous avez menacé de me tuer», aurait dit le portier à Porter. «Vous devez quitter les lieux. Vous ne rentrerez pas ici», aurait ajouté le portier. Abel a alors demandé à Porter de lui donner sa version des faits, mais ce dernier l'a d'abord ignoré avant de l'attraper par les poignets, les serrant très fort, au dire du policier. Porter a été accusé de voies de fait graves sur le policier, de voies de fait simples sur le portier, d'avoir résisté à son arrestation, d'inconduite, d'intrusion et d'ivresse sur la voie publique. En Pennsylvanie, tout contact avec un policier est automatiquement qualifié de voies de fait graves. Porter a disputé 13 saisons comme secondeur avec Pittsburgh, Miami et l'Arizona. Il a participé au Pro Bowl quatre fois, dont trois avec les Steelers, et une fois avec les Dolphins.
Marrone à la barre des Jaguars
Doug Marrone était l'entraîneur-chef par intérim des Jaguars lors des deux derniers matchs de la saison régulière.
Les Jaguars de Jacksonville auraient embauché Doug Marrone à titre d'entraîneur-chef et auraient offert un poste de direction à Tom Coughlin, a révélé une source anonyme. Le réseau ESPN a rapporté en premier que Marrone avait été choisi pour remplacer Gus Bradley, qui a été congédié à la fin du mois de novembre après avoir compilé une fiche de 14-48 en un peu moins de quatre saisons à la barre de l'équipe. Les Jaguars (3-13) ont aussi offert une prolongation de contrat de deux saisons au directeur général Dave Caldwell, a ajouté cette personne. Coughlin, qui fut le premier entraîneur de l'histoire des Jaguars et qui a gagné deux Super Bowl en huit saisons avec les Giants de New York, deviendrait le vice-président exécutif aux opérations football. Marrone, qui a aussi postulé pour le poste d'entraîneur-chef des Rams de Los Angeles et des 49ers de San Francisco, était l'entraîneur-chef par intérim des Jaguars lors des deux derniers matchs de la saison régulière.