Il s’agit d’un retour dans la LHJMQ pour Mathieu Turcotte puisqu’il a déjà été entraîneur adjoint à Val-d’Or (2010 à 2012) et à Chicoutimi (2012 à 2014).

L’entraîneur-chef des Chevaliers Mathieu Turcotte nommé adjoint à Drummondville

Après quatre saisons passées à la barre des Chevaliers de Lévis, Mathieu Turcotte fait le saut dans la LHJMQ à titre d’entraîneur adjoint de Steve Hartley avec les Voltigeurs de Drummondville.

Les Voltigeurs ont confirmé sa nomination, vendredi matin, en même temps que celle d’Alexandre Guérard, qui occupera aussi un poste d’entraîneur adjoint comme il l’a fait, la saison dernière, avec le Blizzard du Séminaire Saint-François.

«Je suis extrêmement fier de faire partie de l’organisation des Voltigeurs. Ce qui a pesé dans la balance pour que j’accepte de retourner dans la LHJMQ comme entraîneur adjoint, c’est la possibilité de poursuivre mon développement en compagnie d’hommes de hockey de la trempe de Philippe Boucher, Steve Hartley et Denis Gauthier. Je ne serais pas allé n’importe où avec n’importe qui», a dit Turcotte, vendredi.

Les Voltigeurs embauchent donc l’entraîneur-chef de la dernière saison dans la Ligue de hockey midget AAA. Sous sa direction, les Chevaliers ont connu la meilleure campagne de leur histoire et de celle de la Ligue en remportant 41 victoires en 42 matchs. Ils ont établi un record en signant 34 victoires de suite avant de s’incliner en demi-finale contre les Lions de Lac-Saint-Louis.

«Prêt à relever de nouveaux défis»

«Après quatre saisons dans le midget AAA et la dernière année qu’on vient de passer, je me sentais prêt à relever de nouveaux défis et à aller chercher de nouvelles expériences avec les gens en place à Drummondville», a ajouté l’entraîneur de 34 ans.

Pour lui, il s’agit d’un retour dans la LHJMQ puisqu’il a déjà été entraîneur adjoint à Val-d’Or (2010 à 2012) et à Chicoutimi (2012 à 2014). Son départ ouvre bien sûr la porte à un processus d’embauche d’un nouveau pilote à Lévis, où Turcotte aura eu le temps d’obtenir le record pour le plus de victoires à titre d’entraîneur-chef de la concession des Chevaliers, autrefois les Commandeurs.

«Je suis très content de ce qu’on a accompli à Lévis au cours des dernières saisons, notamment cette année, où on a marqué l’histoire de l’équipe et de la Ligue. L’objectif était de revenir dans la LHJMQ en étant bien entouré pour m’améliorer comme coach. Si tu penses d’être arrivé, c’est souvent là que tu te fais dépasser. Nous avons eu un appel Steve, Alexandre et moi, jeudi, et Steve me disait : “On a embauché un entraîneur-chef.” Il a la même approche que j’avais à Lévis, il implique tout le monde, veut notre opinion, etc.»

Il s’était informé auprès des Voltigeurs quand Steve Bégin a quitté son poste d’adjoint. Philippe Boucher l’a ensuite contacté alors qu’il se trouvait en vacances, en Europe, et la rencontre a eu lieu mercredi. En soirée, il acceptait l’offre du nouveau directeur général pour s’amener chez les Voltigeurs.

Turcotte avait plusieurs bons éléments à diriger avec les Chevaliers. Pas moins de trois joueurs de Lévis ont été sélectionnés en première ronde au plus récent repêchage de la LHJMQ, dont Joshua Roy au tout premier rang par Saint-Jean. Olivier Nadeau (5e par Shawinigan) et Olivier Boutin (13e par Gatineau) sont aussi sortis au premier tour.

Pour ce qui est de Guérard, il a travaillé avec Frédéric Parent, la saison dernière, avec le Blizzard du SSF. Il avait été auparavant l’adjoint de Mario Pouliot quand le Titan d’Acadie-Bathurst a remporté la Coupe Memorial, en 2018.