Le NTSB enquête sur l’accident, notamment sur le rôle qu’a pu jouer l’épais brouillard qui sévissait dans la région à ce moment.
Le NTSB enquête sur l’accident, notamment sur le rôle qu’a pu jouer l’épais brouillard qui sévissait dans la région à ce moment.

L’enquête ne trouve pas de dommage apparent à l’hélicoptère transportant Bryant

LOS ANGELES — Le rapport préliminaire de l’enquête du Bureau national de sécurité dans les transports américain (NTSB) sur l’accident d’hélicoptère qui a coûté la vie à Kobe Bryant, sa fille et sept autres passagers n’a révélé aucun dommage apparent au moteur de l’appareil.

L’accident est survenu le 26 janvier. Bryant, sa fille de 13 ans Gianna, l’entraîneur de baseball de l’Orange Coast College, John Altobelli, sa femme, Keri, leur fille Alyssa, les amies de Bryant Christina Mauser et Sarah Chester, ainsi que la fille de cette dernière, Payton, sont tous décédés dans l’écrasement survenu à Calabasas, en Californie.

Le NTSB enquête sur l’accident, notamment sur le rôle qu’a pu jouer l’épais brouillard qui sévissait dans la région à ce moment.

Un témoin a déclaré que l’hélicoptère volait vers l’avant et en descente au travers le brouillard avant de s’écraser à flanc de montagne. Le témoin dit avoir vu l’engin une à deux secondes avant l’impact.

Les instruments de l’appareil ont été détruits par l’impact et la plupart ont été dispersés, selon la mise à jour fournie par le NTSB. Les instruments de vol ont été endommagés par l’incendie subséquent.

Les enquêteurs croient que puisqu’une branche d’arbre a été sectionnée sur le site de l’écrasement, il semble que le moteur et le rotor fonctionnaient toujours au moment de l’impact.

Le rapport de vendredi se voulait purement informatif et n’a pas donné de détails sur la cause de l’écrasement. La mort des victimes est survenue à la suite d’un traumatisme contondant, selon le médecin légiste du comté de Los Angeles.

Un rapport final n’est pas attendu avant au moins un an.