Un des beaux arrêts du match effectué par le gardien Dereck Baribeau qui effectuait un retour au jeu, vendredi au Centre Vidéotron.

L'élan des Remparts se brise en troisième

C’est un natif de Québec qui a permis aux Foreurs de Val-d’Or de ramener deux points contre les Remparts vendredi au Centre Vidéotron.

En déjouant Dereck Baribeau en prolongation, Alexandre Couture a donné une victoire de 3-2 à la formation abitibienne. L’attaquant de 18 ans, qui avait aussi inscrit le premier but des siens, avait un visage satisfait après la partie.

«Ça fait du bien, surtout que ça faisait longtemps que je n’avais pas scoré. On savait que les Remparts voulaient mettre fin à notre série de trois victoires», a poursuivi l’ailier gauche qui a grandi à Granby.

De l’autre côté, l’entraîneur-chef des Remparts, Patrick Roy, s’est entretenu avec ses joueurs pendant plus d’une quinzaine de minutes après la partie. «C’est de valeur, car à 2 à 1, on n’a pas été capable de marquer le but qui fait mal. On a eu nos chances, mais on n’a pas capitalisé sur ces opportunités.

«Personnellement, j’aimerais qu’il y ait plus d’implication physique autour du filet, qu’on joue avec plus de momentum. Par exemple, en première, quand [Aleksei] Sergeev a manqué un but ouvert. En deuxième période, c’est nous qui avions le momentum et nous avons eu plusieurs avantages numériques. C’est certain qu’en troisième, en écopant de six minutes de pénalité, ça brise un peu le rythme.»

Roy n’avait cependant rien de négatif à dire à propos de Baribeau, qui revenait au jeu après un mois d’inactivité. «Dereck a été correct, il a réalisé un arrêt très important quand c’était l’égalité 1 à 1 et ça nous a permis de rester dans le match.»

Maxence Guénette avait effacé l’avance des Remparts et créé l’égalité 2-2 avec un tir voilé 14 secondes après une pénalité à Olivier Mathieu en début de troisième. Le patineur de L’Ancienne-Lorette a aussi obtenu une aide sur le premier but du match, dont Couture a capté le retour pour toucher la cible.

Kurashev brille
Les hommes de Roy avaient augmenté l’intensité en deuxième période, bombardant le portier Jonathan Lemieux de 15 tirs.

Philipp Kurashev, qui a mérité la première étoile du match, avait alors pris les choses en main. D’abord à 5:48, le Suisse y est allé d’un solide lancer, un disque bondissant qui a déjoué Lemieux pour créer l’égalité, puis un autre puissant tir frappé en avantage numérique à 9:48 pour donner l’avance aux Diables rouges.

«En deuxième, on était dans leur zone la plupart du temps, mais on a été incapables de terminer ce qu’on a commencé», a déclaré Kurashev, qui a aussi raté une belle occasion en troisième.

L’entraîneur des Foreurs, Pascal Rhéaume, a profité de l’entracte entre la deuxième et la troisième pour remettre les pendules à l’heure avec ses protégés. «On étirait nos shifts» en deuxième et on donnait un peu trop de revirements à la ligne bleue», a-t-il déclaré, ajoutant que Baribeau était également ciblé par ses joueurs.

«On savait qu’il faisait un retour au jeu, alors le mot d’ordre était de lancer au filet. On a eu un début de saison difficile, mais là, ça va mieux et les gars étaient positifs avant le match. Ça aide quand le moral est là!»

NOTES : Matthew Grouchy, des Remparts, a manqué deux belles occasions de marquer en fin de match. Le Terre-Neuvien a d’abord raté un filet béant en captant un retour de lancer de Jérémie Laframboise en troisième, puis il a touché le poteau à gauche de Lemieux en prolongation... Le défenseur Jérémie Biakabutuka a obtenu deux aides dans la victoire des Foreurs. Si son nom vous dit quelque chose, c’est que le Longueuillois est le neveu de Tshimanga Biakabutuka, ancien porteur de ballon des Panthers de la Caroline dans la NFL.

***

SIX FOREURS COMME CHEZ EUX À QUÉBEC

Un groupe de six joueurs de Québec et la région joue un rôle important chez les Foreurs de Val-d’Or. Le défenseur de L’Ancienne-Lorette Maxence Guénette fait partie de ce petit contingent dont les membres ont tous obtenu une permission spéciale pour coucher chez leurs parents vendredi.

«C’est toujours spécial de jouer ici. Plusieurs membres de nos familles et des amis viennent nous encourager», indique l’arrière de 17 ans. Plusieurs dizaines de partisans très bruyants étaient en effet en vert Foreurs au Centre Vidéotron.

Les deux meilleurs marqueurs des Foreurs, Julien Tessier (Saint-Marc-des-Carrières) et le défenseur Félix Boivin, les ailiers Jérémy Michel (Lévis) et Alexandre Couture ainsi que l’arrière et capitaine David Noël sont aussi de la région. «On se connaît tous. On a joué ensemble avec les Commandeurs de Lévis ou on a affronté ceux qui portaient les couleurs du Blizzard du Séminaire Saint-François dans le midget AAA.»

Cette année, notamment en raison de blessures comme celle à David Noël, Guénette a obtenu un peu plus de temps de glace. Avant d’affronter la troupe de Patrick Roy, il avait déjà 11 points en 25 matchs alors qu’il en avait inscrit 12 en 61 parties, la saison dernière.

«Même si j’avais eu beaucoup de temps de glace à la fin de l’an dernier, le but est toujours d’en avoir plus», explique celui qui sera admissible au repêchage de la LNH cette année.

«J’essaie de ne pas trop y penser. Je veux être drafté, mais je ne sais pas où ni par qui. J’aimerais qu’on voit en moi un défenseur aussi efficace dans sa zone qu’offensivement.»

Avant le début de la saison, il a pu bénéficier d’une vitrine intéressante en participant au Championnat du monde des moins de 18 ans avec Équipe Canada. «Je n’ai pas joué beaucoup, mais j’ai pu pratiquer avec les meilleurs au Canada. C’est une belle expérience, on apprend a connaître d’autres coachs, d’autres cultures.»