Katie Ledecky a remporté le 1500 m aux Championnats panpacifiques, à Tokyo.

Ledecky compte participer à toutes les distances aux JO de 2020

TOKYO — Il y a aura une nouvelle épreuve de natation aux Jeux olympiques de 2020, le 1500 m en style libre. Katie Ledecky compte bien y prendre part, à Tokyo.

Mais ça pourrait causer un problème, même pour celle qui a remporté cinq médailles d’or aux Jeux olympiques.

L’Américaine a triomphé au 200, 400 et 800 mètres aux JO de Rio, en 2016. Ledecky songe-t-elle à laisser tomber le 200 m, peut-être la distance où elle brille le moins, et se concentrer sur de plus longues distances?

Elle s’est inclinée au 200 m il y a quelques jours aux Championnats panpacifiques, à Tokyo. Une rare performance terne dans la capitale japonaise, pour elle.

«Je ne prévois pas délaisser une distance, a dit la nageuse de 21 ans dimanche, après avoir remporté le 1500 m. Son temps de 15:38,97 lui a valu le 10e rang de l’histoire (neuf des marques lui appartiennent, ainsi que le record du monde).

«Ça ajoute de la motivation à l’entraînement (se préparer pour les courses plus courtes). Mes plans pourraient changer, mais je crois que j’ai encore beaucoup à donner.»

Aux mondiaux de Corée du Sud aussi

Il est bien probable que Ledecky participe aux quatre distances lors des Mondiaux de l’an prochain, en Corée du Sud.

«Je crois que j’ai acquis une grande expérience, dit-elle. Je pense savoir bien gérer mes courses et mon énergie.»

Les Américains ont obtenu 18 médailles d’or aux Championnats panpacifiques, devant l’Australie avec huit et le Japon avec six. Les États-Unis ont également dominé au total des médailles, avec 43.

Puissance en natation, la Chine a été peu présente, se concentrant sur les Jeux asiatiques qui vont débuter le week-end prochain à Jakarta, en Indonésie.

Cinq autres Américains ont prévalu dimanche : Ryan Murphy (200 m dos), Kathleen Baker (200 m dos), Zane Grothe (800 m libre), Michael Andrew (50 m libre) et Micah Sumrall (200 m brasse).