Tyson Gillies n’a pas eu le rendement escompté. Il n’a disputé que 38 des 67 matchs des Capitales, cette saison. Il a été blessé la plupart du temps.

Le voltigeur Tyson Gillies libéré par les Capitales

Le voltigeur Tyson Gillies ne portera plus l’uniforme des Capitales de Québec. Absent de l’alignement lors des quatre derniers matchs, incluant celui de dimanche, le vétéran joueur canadien a été libéré par le club de la Ligue Can-Am à la veille de son départ pour participer aux Jeux Pan-Am.

Les Capitales ont confirmé le divorce avec le numéro 13 après le match émotif contre les Champions. Samedi, on avait remarqué l’absence de Gillies dans l’abri des joueurs, même s’il n’était pas de l’alignement partant. Il subit donc le même sort que le lanceur cubain Vladimir Garcia, qui avait été avisé que ses services ne seraient plus requis tout juste avant qu’il ne rejoigne l’équipe nationale cubaine, jeudi. Dans les deux cas, un rendement décevant est la cause de la décision.

Le joueur de 30 ans n’a disputé que 38 des 67 matchs des Capitales, cette saison. Il a été blessé la plupart du temps et n’a affiché qu’une moyenne offensive de ,263 avec cinq circuits et 18 points produits lorsqu’il était de la formation.

«Ça n’a tout simplement pas marché. On espérait qu’il nous donne quelque chose, mais on ne l’a jamais eu. Les blessures sont l’histoire de sa carrière, notre défi était de le garder sur le terrain. Il y a eu des petits flashs du gars qu’on voulait avoir, mais ce n’était pas suffisant. Il avait sa chaise, mais il ne l’a pas remplie», a indiqué le gérant Patrick Scalabrini.

Le frappeur gaucher de 30 ans originaire de Vancouver n’a donc pas répondu aux attentes placées lors de sa mise sous contrat, en janvier. Ce jour-là, Scalabrini se réjouissait de l’embauche de ce vétéran de 13 saisons dans le baseball professionnel affilié et indépendant.

«Rester en santé»

«J’avais essayé de l’obtenir, il y a quelques saisons, mais il avait plutôt été dans la Ligue Atlantic. Il est l’un des meilleurs voltigeurs de centre que j’ai vu, il est un spécimen de la nature, rapide et explosif. Il a été blessé souvent par le passé, mais en pleine forme, ses chiffres sont impressionnants et il pourrait être l’un des meilleurs joueurs de la Ligue. Il doit juste trouver une façon de rester en santé», confiait alors le gérant avec un brin de prémonition.

Justement, Gillies n’a pas été en mesure d’éviter les blessures et il a passé quasiment plus de temps dans la salle des premiers soins. Il a été tenu à l’écart du jeu pendant deux longues semaines après le cinquième match du calendrier régulier.

Il a donc disputé son dernier match avec les Capitales, le 17 juillet, à Trois-Rivières. Il faisait partie des quatre joueurs des Capitales recrutés par l’équipe canadienne en prévision des Jeux Pan-Am, qui auront lieu à Lima, au Pérou, à compter de vendredi. Les autres représentants des Capitales sont les lanceurs Scott Richmond et Dustin Molleken, ainsi que le nouveau venu Connor Panas.

Édouard Julien, un joueur de Québec qui vient de signer un contrat avec les Twins du Minnesota, est aussi membre de la sélection nationale, tout comme le retraité Jonathan Malo, un ancien des Capitales qui réside maintenant à Québec.