Entouré de ses coéquipiers, le capitaine du Toronto FC, Michael Bradley, soulève la Coupe MLS, ce qui permet à l'équipe de conclure une saison de rêve où elle a également remporté le titre national et établi un record pour le nombre de points en saison régulière dans la MLS.

Le Toronto FC couronne sa saison de rêve

TORONTO - Jozy Altidore a marqué le but vainqueur à la 67e minute, permettant au Toronto FC (TFC) de vaincre les les Sounders de Seattle 2-0, samedi, pour remporter la Coupe MLS, devenant ainsi la première équipe canadienne à mériter ce trophée.

TORONTO — Le Toronto FC a conclu son impressionnante saison 2017 en beauté en s’offrant à sa 11e saison son premier titre de champion de la Major League Soccer (MLS) grâce à une victoire de 2-0 contre Seattle, samedi à Toronto.

Un an après la désillusion, la libération... Battu aux tirs au but par ces mêmes Sounders — Seattle n’avait même pas décoché un seul tir cadré dans la rencontre — lors de la finale 2016, Toronto n’a cette fois pas tremblé et a pris sa revanche avec brio.

Grands favoris de cette finale après avoir bouclé la saison régulière avec 69 points — record égalé de la MLS —, les «Reds» ont outrageusement dominé et sont devenus la première équipe canadienne à remporter le titre de la MLS. Mieux encore, ils sont devenus les premiers dans l’histoire à réussir le triplé champion national, meilleure équipe de la saison régulière et champion de la MLS.

Jozy Altidore a marqué le but vainqueur à la 67e minute lorsqu’il a mis fin à la séquence record des Sounders de 714 minutes sans but accordé en éliminatoires. L’histoire semblait toutefois se répéter en première demie.

La troupe de Greg Vanney est en effet sortie des blocs dès les premières minutes, mais chaque fois, Stefan Frei a permis aux Sounders de rester à égalité. Ses six arrêts en une demie l’ont laissé à un seul du record de la finale de la MLS, établi en 2003 par le gardien Pat Onstad (Earthquakes de San Jose). «On était les patrons sur le terrain», a résumé Vazquez.

«Gagner cette finale devant notre public, c’est incroyable [...] C’est mon rêve depuis que je suis arrivé ici il y a quatre ans, c’était une obsession depuis l’an dernier», a expliqué le capitaine Michael Bradley, qui oublie avec ce titre l’humiliante élimination des États-Unis pour le Mondial-2018.

Les Sounders tentaient de devenir la quatrième équipe de l’histoire de la ligue à soulever le précieux trophée deux années consécutives, après le D.C. United (1996-1997), le Dynamo de Houston (2006-2007) et le Galaxy de Los Angeles (2011-2012).