Beat Feuz lors de sa descente à Wengen.

Le Suisse Feuz prophète en son pays

Le Suisse Beat Feuz, champion du monde en titre de la spécialité, a remporté samedi à domicile la descente de Wengen, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin.

«C'est fantastique de remporter une 2e victoire ici à Wengen», a réagi Feuz, qui a signé un temps de 2:26,50. «Toute cette foule qui nous pousse, c'est incroyable.»

Seul le Norvégien Aksel Lund Svindal, qui a terminé à 18 centièmes de seconde du vainqueur, l'a longtemps menacé, encore en tête au dernier temps intermédiaire. Mais à la grande satisfaction d'une foule record de 35 000 spectateurs, Svindal, l'un des meilleurs descendeurs de la décennie écoulée, a perdu du temps dans les derniers hectomètres. Le champion olympique autrichien Matthias Mayer a complété le podium. Feuz, 2e en 2015, avait déjà remporté la descente de Wengen en 2012. Sa victoire de samedi est sa 9e en carrière sur le circuit de la Coupe du monde.

Brignone l'emporte chez les femmes

Frederica Brignone

Chez les dames, l’Italienne de 27 ans Federica Brignone a limité les erreurs et profité de ses qualités de géantiste sur une piste et une neige difficiles pour remporter samedi le Super-G de Bad Kleinkirchheim, sa 7e victoire en Coupe du monde.

C’est dans la partie intermédiaire que la Piémontaise a fait la différence pour devancer de 18 centièmes la Suissesse Lara Gut.

L’Autrichienne Cornelia Huetter a complété le podium, à 46 centièmes de la gagnante. 

L’Américaine Lindsey Vonn, très critique sur la mauvaise qualité du manteau neigeux, a quant à elle pris la 9e place. Sa compatriote Mikaela Shiffrin avait, elle, renoncé, à l’étape de Bad Kleinkirchheim pour faire une pause et s’entraîner en géant.